FERMETURE DU FORUM pour plus d'explications c'est ICI

Partagez | 
 

 Le cœur a beau mentir, la blessure est au fond ₪ Aylin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Aylin Miller
₪ Second du Bloody Grace


₪ BOUTEILLES À LA MER :
116
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katie Mcgrath
₪ ALTER EGO :
Nop
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Vierge Effarouchée
₪ PHRASE FETICHE :
La liberté que nous cherchons n’est pas une contrée lointaine, elle est en nous.
MessageSujet: Le cœur a beau mentir, la blessure est au fond ₪ Aylin   Lun 3 Aoû - 15:48

Hissez la Grand-Voile !
NomMiller
Prénom(s)Aylin
Âge25 ans
Lieu de naissanceBelfast, Irlande
GroupeEcumeurs des mers
RangSecond sur le Bloody Grace
LocalisationLe Bloody Grace
Avatar Katie Mcgrath
Image © Tumblr
Levez l'Ancre !
₪ Sale Caractère.
D'apparence, Aylin paraît froide et féroce, certains pirates prétendent même qu'elle peut glacer le sang des hommes trop aventureux d'un simple regard. Elle fait partie des énigmes du monde pirate, peu connaissent l'histoire de son passé et vu qu'elle est peu loquace et qu'il est très difficile d'avoir sa confiance, ce n'est pas pour tout de suite que Tapioca connaîtra ses origines. Si elle est très rancunière, il n'en reste pas moins qu'elle se montre très loyale, patiente et qu'elle tient toujours parole, même si ce n'est pas forcément de la façon qu'on s'y attend. Il est certain que la pirate cache une âme brisée derrière sa froideur, aimer lui est très difficile, surtout parce qu'elle a peur de souffrir par la suite. Que dire de plus hormis qu'elle a deux grosses manies : elle préfère jeter les hommes aux requins au lieu de les tuer par son épée et, si elle vient à être très en colère, elle fait de la couture au lieu de s'énerver sur l'équipage... Les voiles du Bloody Grace peuvent se vanter d'être d'une grande perfection !
Larguez les Amarres !
₪ Une place dans ce monde.
Histoire de bien situer votre personnage par rapport au forum, répondez en cinq lignes minimum aux questions suivantes.
La Compagnie des Indes Orientales a pour mission principale d'éradiquer les pirates. Es-tu le genre de forban qui préfère l'affronter ou celui qui fuit pour sauver sa peau ?
Aylin est surtout du style à suivre l'avis de son capitaine : si Isabel veut aller les affronter, soit, ça prouvera que les femmes peuvent être plus fortes qu'eux. Mais si, au contraire, son capitaine préfère fuir, cela lui permettra de ne croiser personne de son passé. Oui, si elle devait répondre franchement, elle dirait qu'elle préférait les éviter, ne voulant pas être reconnue par d'anciennes connaissances. Elle protège son passé, qui est tel un objet en cristal, capable de se briser à tout moment.

Une rumeur court selon laquelle le Reaper vogue de nouveau, le fantôme de Seadog hante les océans à la recherche de sa boussole... Que penses-tu de cette nouvelle ? Crois-tu à la légende de la boussole ?
Owen Miller, son oncle, fut la première personne à lui parler du Reaper, elle n'était alors qu'une enfant, émerveillée par n'importe quelle histoire qu'il pouvait lui raconter. À présent, elle sait que ce n'est pas qu'un conte, elle croit fermement au bateau fantôme de Seadog et à la légende de la boussole. Le destin de sa famille est lié à la boussole, l'Esprit des Eaux les a choisis pour accomplir ses desseins sans qu'ils s'en doutent forcément...

La quête de la boussole de Seadog comporte plusieurs étapes, le chemin est long et semé d'embûches. Souhaites-tu mettre la main sur l'objet magique ? Que comptes-tu en faire si l'obtiens ?
L'Esprit des Eaux a monté tout un plan pour faire d'Aylin son espionne à Tapioca. Pourquoi choisir une jeune fille de noble naissance ? Tout le monde sait qu'on ne peut pas faire confiance à un pirate et l'entité magique croit en la pureté d'Aylin, une qualité essentielle pour l'aider à parvenir à ses fins. La jeune femme ignore que c'est l'Esprit des Eaux qui a fait en sorte que son oncle la pousse de la falaise, la conduisant à une mort certaine. Elle pense réellement que l'entité lui a sauvé la vie et qu'elle lui est redevable. Pour l'instant, sa mission principale est de pousser Fabrizio, en qui l'Esprit a placé sa confiance pour détruire la boussole de son propre ancêtre, à en apprendre davantage sur sa famille. Mais si Aylin devait trouver elle-même la boussole, elle irait la détruire. Pour elle, l'Esprit des Eau ne devrait pas être enchaîné au caprice d'une tierce personne...
Parez à Virer de Bord !
PseudoAnwen/Louloute
Âge27 ans
Comment vous avez connu Raging OceansUn corbeau est venu jusqu'à ma fenêtre pour me prévenir et me demander de l'aide pour le concevoir
Votre avis sur le forum yay
Conseil(s), suggestion(s)Aucune
Présence7/7
Dernier mot de défiLes hommes par-dessus bords
© Méphi.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Aylin Miller
₪ Second du Bloody Grace


₪ BOUTEILLES À LA MER :
116
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katie Mcgrath
₪ ALTER EGO :
Nop
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Vierge Effarouchée
₪ PHRASE FETICHE :
La liberté que nous cherchons n’est pas une contrée lointaine, elle est en nous.
MessageSujet: Re: Le cœur a beau mentir, la blessure est au fond ₪ Aylin   Lun 3 Aoû - 15:48

En avant toutes !
₪ Laisser une Trace.




"Le vent menace les châteaux de sable façonnés de mes doigts"."

Irlande
Sur les côtes d'Irlande, non loin de Belfast, un château de pierre siège le haut d'une falaise. Celui-ci attend le retour de ses maîtres, tandis que ses prairies sont occupées par les moutons des fermiers de la région, que ses murs n'entendent que le murmure du vent et Duncan, serviteur fidèle, qui garde les biens que renferment la demeure. Le château espère toujours revoir arriver de grandes voiles signalant l'arrivée des Miller, sa famille, ses propriétaires qu'on prétend décédés. Lui n'y croit pas, il sait que, quelque part, la personne qu'il a vu naître est en vie et reviendra...

25 ans plus tôt,

Des cris résonnèrent dans le château annonçant la naissance de l'héritier de la famille Miller. Les domestiques n'attendaient qu'une seule chose : voir le visage de l'enfant tant attendu, et surtout connaître son sexe. Le comte Miller portait le petit, enroulé dans un drap et défila dans le château, annonçant à tous qu'il s'agissait d'une fille. Elle fut baptisée Aylin et tous ceux qui posaient les yeux sur son visage disaient qu'elle ressemblait à un petit ange.

L'enfant grandit donc auprès de sa mère dans le château familial en Irlande, tandis que son père, qui voulait faire fructifier son héritage, faisait beaucoup d'aller-retour entre Bombay et Belfast. La richesse de cette famille était de notoriété publique et, déjà petite, la jeune Aylin était convoitée pour des fiançailles. Mais, pour l'instant, personne n'était assez bien pour l'enfant chérie du Comte. De nature discrète et calme, la demoiselle aimait aller se balader sur les falaises pour observer l'océan, attendant ainsi le retour de son père. Il pouvait s'absenter durant de longs mois et cela la chagrinait à chaque fois. Bercée par les légendes de l'Irlande et des mers que lui racontait son oncle, la petite croyait aux sirènes, aux fées et aux Korrigans, mais sans le dire ouvertement car cela n'était pas convenable pour une dame. Oui, déjà enfant, elle avait acquis la bienséance et l'étiquette due à son rang.

Quand, elle fut âgée de sept ans, son père lui annonça une grande nouvelle, elle allait l'accompagner en Inde avec sa mère. Il voulait lui montrer la beauté de Bombay et surtout pouvoir passer du temps avec sa fille qu'il connaissait si peu. Elle était à présent assez grande pour supporter une longue traversée et pouvoir s'émerveiller devant les différents paysages qui allaient croiser leur route. Avant son départ, Duncan lui offrit un collier sur lequel était représenté un Triskell. Il prétendait qu'ainsi elle serait toujours rattachée à l'Irlande et se verrait protéger par les esprits des landes. L'enfant serra fermement le serviteur dans ses bras, elle ressentait cette étrange impression qu'il s'agissait d'un adieu, même si son père prétendait qu'ils reviendraient tous dans quelques mois.

Du bateau, blottie dans les bras de son père, elle regarda le château qui s'éloignait au fur à mesure qu'ils pénétraient dans les brumes matinales de l'Océan. L'Irlande, sa patrie, appartenait au passé. Aylin n'était pas destinée à y revenir mais, malgré cela, elle n'oublia jamais ses racines.

Inde
Durant toute la traversée, Aylin passa beaucoup de temps auprès de son père. Celui-ci lui parlait des personnes qu'ils allaient rencontrer et surtout celles chez qui ils s'installeraient durant leur séjour en Inde, les Bloom. La jeune dame avait hâte de pouvoir tous les rencontrer, mais surtout elle savait qu'elle devrait se montrer digne de son nom et rester à sa place. Alors que son père était en train de lui expliquer le fonctionnement des voiles et les directions du vent, le capitaine vint les trouver pour leur signaler qu'il était possible de voir l'Inde. La petite suivit son père de près et monta sur la proue pour avoir une meilleure vue. Un sourire apparut sur son visage à la vue de cette terre lointaine, elle allait enfin pouvoir découvrir l'Inde et ses merveilles. Tandis qu'elle se laissait envoûter par l'océan, une bourrasque de vent la fit chavirer.

L'eau la submergeait, elle se débattait pour pouvoir remonter à la surface et, d'un coup, il lui sembla que tout devenait calme autour d'elle, comme si le temps s'était arrêté. Il y avait du mouvement, mais elle n'arrivait pas à voir ce que c'était. Tendant la main face à elle, comme attirée vers cette chose, un sentiment de sûreté l'envahit. Ce fut les bras de son père qui vinrent l'arracher à ce mirage et la ramener à la surface. Le soulagement de pouvoir respirer de l'air à nouveau ne pouvait lui faire oublier cette chose dans l'océan. Oui, même si personne ne voulait la croire, elle était persuadée d'avoir fait une rencontre hors du commun et, sans le savoir, elle venait de croiser l'Esprit des Eaux.

Elle était toujours emmitouflée dans une couverture lorsque le bateau de son père pénétra dans le port de Bombay et, à peine descendue du bâtiment, elle fit la rencontre de l'Amiral Eastwood et de sa fille, Lenora. La petite tête blondinette de l'enfant lui parut de suite amicale et elles en vinrent très vite à échanger sur la péripétie qu'avait vécu Aylin. Une amitié venait de naître entre les deux enfants, une amitié que vents et marées ne pourraient délier. Après la famille Eastwood, elle fut présentée à la famille Bloom et, sans attendre, on la guida jusqu'à sa chambre pour qu'elle change de toilette.

Des mois passèrent sans qu'il fût question de retour en Irlande. Des petites habitudes s'étaient installées : le matin, elle étudiait auprès d'un précepteur avec Alina, apprenant tout ce qu'une dame de la cour doit connaître et, les après-midis, elle était auprès de Lenny tandis que son père s'occupait de ses affaires au port. Un soir, une nouvelle fut annoncée lors d'un banquet : Aylin était fiancée à Wesley Bloom. L'enfant regarda le fils de John d'un air différent, pour elle leur avenir était lié à présent et elle était persuadée de vivre un grand amour, telle l'histoire de ses propres parents.

Pour Maura Bloom, il était hors de question que l'enfant reprenne la mer avant que les épousailles aient lieux, sûrement avait-elle trop peur de voir la riche héritière lui échapper. Ils décidèrent donc que mère et fille resteraient en Inde, tandis que le père reprendrait ses voyages. Ceci dura quasiment un an et demi, jusqu'à ce que sa mère apprenne à Aylin qu'elle était enceinte. L'enfant ne pouvait qu'être heureuse de cette nouvelle, elle avait toujours rêvé d'être grande sœur ! Cependant, la mère de son promis vit les choses différemment : si un garçon venait à naître, Aylin perdrait l'héritage et elle avait arrangé ces noces uniquement pour mettre la main sur la fortune Miller. Lady Bloom décida donc d'agir dans l'ombre, il était hors de question que l'argent ne revienne pas à Wesley.

Les Miller estimèrent qu'il était mieux de voir leur enfant naître dans leur patrie et ils comptaient emmener Aylin avec eux mais, quelques temps avant le voyage, l'enfant tomba malade. Une forte fièvre la cloua au lit durant plusieurs jours. Le comte Miller repoussa le départ aussi longtemps qu'il le put mais, à la fin, ils furent obligés de reprendre la mer pour l'Irlande. La petite ne sentit que le baiser de ses parents sur son front et alors qu'elle ouvrit les yeux quelques heures plus tard, on lui annonça la nouvelle.

Ne voulant pas voir ses parents partir sans elle, Aylin fila en tenue du soir hors de la maison Bloom, malgré les protestations de Maura. Courant jusqu'au port, en luttant contre la fatigue engendrée par la maladie, elle arriva trop tard. Déjà, le bateau de ses parents disparaissait de l'horizon. Des larmes s'écoulèrent sur ses joues tandis qu'elle murmura au vent "Ne me laissez pas...", des larmes se mélangèrent à l'océan. Ce fut John qui la prit dans ses bras pour la ramener. Sans ses parents, la vie chez les Bloom était moins plaisante. L'enfant restait plus souvent auprès de John ou encore de Wesley quand elle lui offrait des cadeaux qu'elle avait confectionnés elle-même.

Tandis qu'elle était partie chez Lenora, comme elle le faisait souvent, elle vit un homme rentrer dans la demeure. C'était l'un des partenaires de son père et celui-ci regarda l'enfant d'un air triste avant d'annoncer que ses parents étaient morts. Le sol semblait trembler sous ses jambes, elle voulait être forte, donner une bonne image, mais son cœur se fissura. Qu'est-ce qui avait bien pu arriver ? Pourquoi ? Oui, pourquoi le bateau de ses parents avait-il coulé ?

Ainsi se termine la première partie de son histoire, Aylin était devenue orpheline. Sa vie était à présent entre les mains des Bloom et elle était loin de se douter que ses parents étaient morts par la faute de Maura, qui s'était alliée à un pirate pour parvenir à ses fins. Aylin Miller hérita de la fortune familiale et du titre de comtesse, une comtesse bien loin de ses terres et de son château. Pendant plusieurs jours, l'enfant se rendit au port pour observer l'horizon de l'océan. L'Esprit des Eaux, lui, attendait. Oui, il attendait que la petite soit prête à accomplir ses desseins.



"Trouver le calme dans ce vacarme avant que je ne m'y noie ."

Inde
Des chandelles allumées, les invités tous assis face au pasteur près duquel se tenait Wesley qui attendait sa promise. Maura regardait son œuvre fièrement, tandis que John se tenait près d'Alina, animés des mêmes sentiments q'un père mariant sa fille pouvait éprouver. Oui, l'homme avait élevé l'enfant de son ami comme sa propre fille et, en s'unissant à son fils aujourd'hui, elle ferait officiellement partie de la famille. Les cloches sonnaient le début du mariage, et tout le monde se leva en voyant les portes s'ouvrir. Ils s'attendaient à voir Aylin vêtue de sa magnifique robe de mariée mais, à la place, se tenait un pêcheur du coin. Affolé, il se mit à crier : "Je l'ai vu, il l'a poussée ! Il a poussé la femme vêtue d'une robe de mariée du haut de la falaise !"

5 ans plus tôt,

L'océan déchaîné qui engloutissait d'une vague le bateau au drapeau anglais, les cris des victimes qui se répercutaient jusqu'à la lune et les corps de ses parents sans vie qui flottaient. Une nouvelle fois, Aylin se réveilla en sursaut. Sortant de son lit, elle alla ouvrir sa fenêtre et sentir l'odeur douce et épicée de l'Inde, sa nouvelle patrie.

Depuis la mort de ses parents, son visage enfantin s'était métamorphosé, les servantes disaient que ce n'était plus une enfant mais, pourtant, elle n'avait encore que dix ans. Après s'être habillée et bien coiffée, elle alla rejoindre le reste de la famille et les salua d'une révérence parfaite, avant de s'asseoir à leurs côtés. La jeune comtesse était devenue une personne très bien élevée, personne ne trouvait rien à lui reprocher. Elle était une dame des plus exemplaires, mais Wesley pensait simplement qu'elle manquait de personnalité comme elle était toujours agréable et propre sur elle. Contrairement à ce qu'il pouvait ressentir pour elle, Aylin idolâtrait son futur époux, ressentant un amour sincère pour lui. Elle savait qu'elle serait heureuse près de lui et ferait la fierté de ses défunts parents.

Alors que la discussion tournait autour d'une affaire de marchandage, un serviteur annonça un nom qui fit sourire Aylin. Elle aurait voulu se lever et sauter dans les bras du nouveau venu, mais ce n'était pas digne. Elle attendit donc que l'homme rentre dans la pièce et se présente aux Bloom. Elle put enfin se lever, mais simplement pour faire ses salutations d'un ton calme et d'un air respectueux. Owen s'approcha d'elle et lui caressa la joue. Aylin pensa qu'il y avait quelque chose de changé chez lui, une lueur différente dans son regard mais, après tout, cela faisait des années qu'elle ne l'avait pas vu et elle pouvait se tromper. Il ne fallut pas longtemps à Owen pour attraper la main de sa nièce et la conduire hors des murs de la demeure Bloom.

Comme il le faisait avant, il lui raconta ses aventures, mais n'évoqua jamais la mort de son frère et de sa femme. D'ailleurs, Owen changeait souvent radicalement du sujet, pour finir par lui demander de préparer sa valise, car il souhaitait l'emmener avec lui pour découvrir des contrées inexploitées et chercher des trésors perdus. Aylin aimait bien sa vie en Inde et ne se sentait pas apte à partir à l'aventure ainsi, mais comment pouvait-elle lui refuser cela ? Après tout, il était son tuteur légal, il devait sans doute savoir ce qui était bon pour elle.

Son oncle lui faisait oublier toute sa tristesse et elle pensait encore passer beaucoup de temps auprès de lui mais, finalement, et sans qu'elle sache pourquoi, il décida qu'il serait mieux pour sa nièce de rester auprès des Bloom. Une fois encore, elle vit un membre de sa famille partir à bord d'un bateau sur lequel elle n'était pas.

Un banquet était donné en l'honneur de ses treize ans, elle avait passé la soirée auprès de Wesley. Ils avaient dansé, puis ils isolèrent sur un balcon et, à la lueur de la lune, Wesley lui avait offert son premier baiser. Ce fut ainsi que la jeune dame découvrit l'amour, son cœur battait à tout rompre et, quand il la laissa, elle se jura de ne jamais oublier cet instant.

Le lendemain, Leny et Aylin avaient prévu une autre sorte d'aventure. Oui, cela faisait longtemps qu'elles parlaient d'une excursion. Partant en secret, Aylin paya un homme pour se rendre dans la jungle en compagnie de son amie à dos d'éléphant. Les filles rigolaient et s'émerveillaient du paysage. Finalement, lors d'une pause, elles filèrent seules dans la jungle, cherchant la trace d'une civilisation disparue. Elles parcoururent les lieux sans croiser nul danger et, à un moment, elles se retrouvèrent au bord d'un lac. Sur l'autre rive se trouvait un palais. Vu l'état de sa tenue, Aylin se disait que de nager pour traverser le lac aurait le mérite de la laver. Une fois arrivées, elles se posèrent dans le temple et Aylin se sentit transportée par la paix qui s'y trouvait. Elles restèrent là durant des heures, à échanger et surtout à rêver. Ce jour-là, la jeune Miller avait laissé derrière elle son rang et elle était devenue une personne comme une autre. Elle qui avait toujours cru qu'elle ne serait jamais capable de partir à l'aventure venait de se prouver le contraire.

Tandis que leurs rires résonnaient dans la forêt tropicale, leurs familles étaient parties à leur recherche. Contrairement à ce que les petites filles avaient vécu, la traversée de la jungle de ces derniers fut éprouvante : ils croisèrent tigres, serpents et divers dangers que les fillettes n'avaient même pas aperçus. Quand ils arrivèrent au palais en ruine et trouvèrent les deux enfants, elles passèrent un mauvais quart d'heure, mais rien ne pouvait entraver la liberté qui animait leurs regards. Oui, durant une journée, elles avaient pu être elles-mêmes. Maura consigna Aylin à la maison, lui répétant sans cesse qu'elle allait devoir se ressaisir si elle voulait être une bonne épouse.

Il fallut attendre deux ans de plus pour voir Aylin avoir ses premiers saignements, signe qu'elle était apte à concevoir et donc de s'unir à Wesley. Tout le monde s'attelait aux préparatifs du mariage, son oncle avait même prévu d'être présent. La future mariée, qui avait travaillé toute la nuit à coudre un paysage d'Inde sur un coussin, n'avait qu'une hâte : offrir le fruit de son labeur à celui qui allait devenir son mari. Marchant jusqu'à sa chambre, elle ouvrit légèrement la porte et aperçut une scène qui lui donna les larmes aux yeux. Si la mort de ses parents avait fait apparaître une fissure sur son cœur, la vision de Wesley avec une femme dans ses bras le brisa totalement. Anéantie, elle alla trouver son amie et pleura dans ses bras. Toute sa vie n'était qu'un mensonge, son fiancé se fichait d'elle... De plus, elle détestait la façon dont la traitaient Maura et Alina. Aylin voulait retrouver les bras aimants de ses parents et le paysage de l'Irlande. Finalement, elle offrit le coussin à Lenora, étant son amie la plus digne de le recevoir.

Les jours filèrent et la tristesse ne pouvait pas quitter son visage. Aucun Bloom ne remarqua son changement de comportement car, réellement, ils s'intéressaient peu à elle en tant que personne, considérant surtout l'argent qu'elle allait leur apporter. John faisait exception à cette cupidité ambiante, mais celui-ci était trop occupé par d'importantes affaires pour remarquer le trouble de sa pupille. Élevée dans le but d'être une bonne épouse, Aylin n'allait pas annuler le mariage, non, elle épouserait cet homme qui lui avait brisé le cœur et fait croire des balivernes.

La veille du mariage, son oncle arriva. Il fut soucieux de la voir si triste et ne resta pas longtemps auprès d'elle, alors qu'Aylin aurait eu besoin de lui. Enfin, c'était le grand jour, elle portait une belle robe blanche, ses cheveux tombaient sur ses épaules, recouverts par un superbe voile. Elle portait le collier que lui avait offert Duncan. Son reflet lui faisait mal au cœur : comment avait-elle pu se faire avoir ainsi ? Ce fut à ce moment-là qu'Owen entra dans la pièce. Il était temps qu'ils rejoignent l'église et qu'elle s'unisse à Wesley. Accrochée au bras de son oncle, perdue dans ses pensées, elle mit un certain temps à remarquer qu'ils s'étaient éloignés de la ville. Allait-il la sauver de cette union ? Arrivés en haut d'une falaise, une femme s'approcha d'elle, une femme qui effraya Aylin. C'était comme si son regard transperçait son âme. La chamane vaudou commença à chanter dans une langue inconnue, tandis que son oncle approchait la future mariée du bord de la falaise. Elle ne comprenait pas et lui demandait ce qu'il faisait, ce à quoi il répondit seulement qu'il le fallait, qu'elle était possédée. Elle commença à se débattre, son voile fut emporté par le vent. De là où elle était, elle pouvait voir les vagues puissantes frapper la falaise en contrebas, loin, très loin en contrebas. Aylin paniqua, elle suppliait son oncle, ne voulant pas mourir, mais il était plus fort qu'elle. Ses yeux plongés dans ceux d'Owen, son visage fut la dernière vision qu'elle emporta avec elle avant de tomber. Elle n'eut pas le temps de réaliser la chute qu'elle se retrouva submergée par l'océan et emportée vers le fond, sans possibilité de remonter à la surface. Elle était piégée, ses poumons se remplirent d'eau et sa liberté lui fut donnée.

Le lendemain matin, sa robe de mariée arriva sur une plage, emportée par les vagues. L'étrange histoire circulait de port en port, celle de l'oncle qui avait tué sa nièce le jour de son mariage. Pour tous, Aylin Miller était morte, personne ne pouvait survivre à une telle chute. Son héritage, hormis ses terres en Irlande, fut récupéré par les Bloom, tandis qu'Owen parvint à échapper  à la potence en fuyant avant le jour de sa condamnation à mort. Aylin pouvait enfin vivre en paix près de ses parents. Du moins était-ce ce que présentaient les apparences, car l'océan renferme bien des secrets.



"Quand les souvenirs s'en mêlent, les larmes me viennent, Et le chant des sirènes me replonge en hiver "

Sur les flots de l'océan
Des requins tournant en rond, appâtés par l'odeur du sang, attendant leur repas. L'équipage observait l'homme qui se tenait sur la planche. Il suppliait celle qui l'avait conduit ici, mais rien ne pouvait atteindre ce cœur de pierre. Son visage sévère et son regard d'acier effrayaient autant l'homme que les animaux qui se trouvaient sous lui. Remarquant bien qu'il n'avait pas l'intention de sauter, l'Amazone s'approcha et le blessa au bras, ce qui augmenta l'agitation des requins. Puis, finalement, le captif alla rejoindre l'océan et la pirate regarda ses amis le dévorer sans ressentir une once de pitié. Se retournant vers l'équipage, elle aboya quelques ordres et alla rejoindre son capitaine, tandis qu'une des Amazones murmura : "On ne l'appelle pas Aylin of Sharks pour rien !"

10 ans plus tôt,

La mort pouvait être un merveilleux cadeau, surtout quand le cœur d'une personne était brisé en mille morceaux. Aylin n'avait jamais pensé à l'éventualité de quitter le monde des vivants, mais c'était peut-être ainsi qu'elle gagnerait sa liberté, et surtout la paix. En tout cas, tandis qu'elle était submergée par l'océan et que ses poumons se remplissaient d'eau, engendrant une grande douleur, elle ferma les yeux' Elle crut la fin venir, mais elle se sentit soudainement apaisée, une sensation qu'elle avait déjà éprouvée auparavant : lorsqu'elle était tombée du bateau, le jour de son arrivée en Inde. Une voix envoûtante et très étrange résonna alors dans sa tête. L'entité se présenta comme étant l'Esprit des Eaux et lui proposa un accord : si elle sauvait la vie d'Aylin, la jeune noble devrait la servir. Ce fut comme un souffle de vie qui submergea la naufragée quand, dans sa tête, elle pensa "oui".

Sans comprendre ce qui s'était passé, elle se retrouva cramponnée à un bout de bois au milieu de l'océan, mais ce n'était pas le plus effrayant : une horde de requin lui tournait autour. La jeune femme resta sans bouger à les observer. Avait-elle imaginé ce qui s'était produit ? Avait-elle vraiment été secourue pour une entité magique ? Puis, d'un coup, elle aperçut un bateau s'avancer vers elle : elle était sauvée. Les requins s'éloignèrent et une femme l'aida à embarquer. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu'elle se trouvait auprès de pirates, de femmes pirates. Celle qui se présenta sous le nom d'Isabel Cruzar prit sous son aile la rescapée, alors vêtue de ses simples sous-vêtements. Puis, tandis qu'elle était guidée vers le capitaine, la voix de l'Esprit des Eaux lui souffla qu'elle avait trouvé sa nouvelle famille et que la piraterie était son avenir.

Grâce à Isabel, elle fut acceptée sur le Bloody Grace. Ces femmes étaient impressionnantes, Aylin ne pouvait que les admirer... En effet, elles étaient libérées du joug des hommes et agissaient à leur guise. La décision de ne rien révéler sur son passé lui parut évidente, qu'est-ce qui lui garantissait que ces femmes ne demanderaient pas une rançon contre son retour auprès des Bloom ? Après tout, il s'agissait de pirates et il était hors de question qu'elle retourne auprès de cette famille qui l'avait détruite. Elle allait devoir s'endurcir pour survivre, surtout dans cet univers où rien ne lui serait donné facilement.

Durant les premières semaines, elle avait aidé en cuisine, mais il fut vite certain qu'elle n'était pas très douée, alors sa nouvelle tâche fut de nettoyer et, souvent, quand elle s'accordait quelques pauses, son regard se portait sur l'océan et elle se sentait enfin libre et heureuse. Lenora venait souvent troubler ses pensées, la jeune noble se disant que son amie aimerait sûrement être auprès d'elle. C'était, sans doute, la seule personne de son ancienne vie qui lui manquait. S'adapter à une vie de travail et de piraterie n'était pas facile, mais Isabel l'aidait et lui apprenait ce qu'elle devait savoir. Cette femme, Aylin l'admirait bien plus que tout le reste de l'équipage, elle était son modèle, son mentor.

Au bout d'un an de service, Aylin avait bien changé : elle avait beaucoup plus confiance en elle, savait se défendre seule et, surtout, les longues journées occupées à nettoyer le bateau ne lui faisaient plus peur. Même passer du temps à Tapioca ne l'effrayait plus. Au début, toutes les débauches qui y sévissaient la laissaient sur ses réserves mais, à présent, c'était devenu le quotidien et elle avait trouvé une famille parmi l'équipage du Bloody Grace. D'ailleurs, cette année-là, il y eut une mutinerie, Isabel et Mad Morgan conseillèrent à Aylin de soutenir celle qui voulait prendre la charge de Capitaine. L'ancienne comtesse comprit qu'il s'agissait d'un stratagème : ne pas soutenir la même personne qu'Isabel placerait au moins l'une des deux dans le camp vainqueur et, pour le coup, ce fut Aylin qui gagna. Elle acquit le grade de gabier et devint une personne appréciée et sollicitée par l'équipage. Quatre ans plus tard, quand le Capitaine mourut, elle arriva à persuader celles qui étaient contre Isabel de la soutenir pour endosser le rôle. Quand les filles virent qu'Aylin fut choisie pour être Seconde, elles se sentirent récompensées, car elles s'étaient persuadées qu'Isabel ne choisirait pas une fille de leur clan alors que, depuis le début, cela avait été le plan de la Cruzar.

Des nouvelles responsabilités lui incombaient et Aylin mettait toute en œuvre pour les assumer et accomplir les diverses tâches qui en découlaient avec excellence. Lors de sa première année en tant que Seconde, elle croisa la route d'Owen. Ce fut un coup difficile pour elle mais cela déclencha également quelque chose de nouveau en elle : submergée par la colère, elle menaça son oncle de le tuer s'il osait révéler son identité. Elle compris alors qu'elle n'avait plus à avoir peur, qu'elle était forte. Elle devint Aylin of Sharks, la pirate froide et silencieuse qui sacrifiait des hommes aux requins, un geste cruel pour la plupart, alors qu'il ne s'agissait pour elle que de dissimuler le fait qu'elle n'avait jamais tué personne de ses mains. En parlant de secrets, personne ne connaissait non plus son lien avec l'Esprit des Eaux et sa mission de destruction de la boussole. Pour le moment, les seules tâches que lui avait confiées l'entité étaient de laisser Clive Adams en vie, ainsi que de se rapprocher de Fabrizio Filiz pour le pousser à chercher des renseignements sur ses origines.

La vie d'Aylin a été parsemée d'embûches au fil des années, des épreuves qui l'ont façonnée et l'on fait devenir celle qu'elle est aujourd'hui. Elle a trouvé sa liberté et sa place et Isabel est comme une sœur pour elle, l'une des seules à connaître son passé et à savoir que, derrière ce visage froid, se cache une jeune femme brisée. Son dévouement envers sa capitaine est sacrée même si, au fond, elle sait qu'un jour elle devra faire un choix entre cette loyauté et la promesse faite à l'Esprit des Eaux. Aylin se retrouve partagée entre deux idéaux et, malgré toutes ses années passées auprès des pirates, elle a su rester pure.

Pour finir l'histoire de celle qui a été un jour comtesse et qui est devenue pirate, il faut ajouter que le vent risque de tourner. Beaucoup de choses vont changer, Aylin va devoir prendre des décisions déterminantes pour le reste de sa vie. De plus, elle sait que, si un jour sa vie sur les flots ne lui convient plus, elle pourrait retourner en Irlande et, comme elle sait si bien le faire, recommencer...
© Méphi.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


₪ BOUTEILLES À LA MER :
296
₪ PHRASE FETICHE :
The sea is emotion incarnate. It loves, hates, and weeps.
MessageSujet: Re: Le cœur a beau mentir, la blessure est au fond ₪ Aylin   Dim 17 Avr - 18:25

Engagé, Moussaillon !
₪ L'océan Indien T'offre ses Secrets !
Ça y est, vieux loup de mer, tu as réussi à te retrouver à bord du navire ! Alors, qu'est-ce que ça fait ? Tu n'as pas le mal de mer, au moins ? Ce serait vraiment dommage ! Bon, trêve de plaisanterie, c'est maintenant que les choses sérieuses commencent pour toi, matelot ! Tu es validé, ce qui signifie que tu peux désormais aller poster dans les autres parties du forum : la cabine où tu établis tes liens & tes RPs, la soute où tu peux flooder et jouer tout ton soûl mais surtout la partie RP ! Bah oui, c'est quand même pour ça que t'es là à la base, non ? Va donc consulter la seconde partie du guide du marin d'eau douce si tu veux être sûr de ne passer à côté de rien d'important ! En tout cas, encore un gros merci de la part du Staff pour tenter l'aventure parmi nous... Le forum t'ouvre ses bras, c'est maintenant à toi de jouer !
QUE L'ESPRIT DES EAUX T'ACCOMPAGNE !
© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le cœur a beau mentir, la blessure est au fond ₪ Aylin   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le cœur a beau mentir, la blessure est au fond ₪ Aylin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haribo, c'est beau la vie pour les grands et les petits ♥
» JOHANN STRAUSS JR - Le beau Danube bleu
» Avoir un beau message d'acceuil?
» [Beau pas beau] par Chatonnette3
» Enlever quelque chose de pas beau... possible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raging Oceans :: Bienvenue à Bord !-