FERMETURE DU FORUM pour plus d'explications c'est ICI

Partagez | 
 

 For whoever is lonely there is a tavern × Joan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Joan Sheppard
₪ Tavernière


₪ BOUTEILLES À LA MER :
104
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katheryn Winnick
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Tavernière de l'Île, commercante des secrets d'Ivrognes et des rumeurs inventées.
₪ PHRASE FETICHE :
Psst, un secret contre une pièce ?
MessageSujet: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Mar 26 Avr - 20:03

Hissez la Grand-Voile !
      NomSheppard
       Prénom(s)Joan
       Âge29 ans, mais ça il n'y a qu'elle qui le sait.
       Lieu de naissanceTapioca
       GroupeHabitants de Tapioca
       Rangla seule et l'unique Tavernière de l'Île
       LocalisationDans sa Taverne, ou dehors à faire des manigances What a Face
       Avatar Katheryn Winnick
       Image ©️ tumblr
Levez l'Ancre !
₪ Sale Caractère.

     Menteuse. C'est surement ce à quoi elle est le plus douée. Depuis son plus jeune âge, elle et son frère mentent comme ils respirent. Tout d'abord pour vivre d'entourloupes, ils se sont ensuite mit à aimer cela et se sont totalement une vie fictive qu'ils racontent à qui veut l'entendre. On ne dissocie pas le vrai du faux, et cela lui sert également de protection. Seul son frère connait toutes les vérités puisqu'ils partagent un passé commun et un lien étroit, et c'est bien mieux comme cela car personne ne peut ainsi les attaquer sur une facette quelconque de leur vie. Maline. On ne saurait dire si elle est complètement malade ou une génie incomprise. Si Gillian est plus axé sur les chiffres, elle préfère se poser sur les mots. Tandis que son frère gère quand il est à terre les chiffres de la taverne, elle préfère se concentrer sur l'éloquence. Être une femme peut-être très avantageux pour monter des arnaques et duper le sexe opposé mais, les armes d'une demoiselle ne doivent pas se limiter aux critères physiques. Le cerveau est tout aussi important et bien qu'on ne comprenne pas toujours ce qu'il se passe dans le sien, elle a parfois des éclairs d’ingéniosité qui en font une redoutable adversaire. Audacieuse. Elle l'a vite compris, il lui fallait le devenir pour survivre à Tapioca. Joan n'a jamais manqué de cran et le fait savoir haut et fort. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, c'est une grosse opportuniste qui profite de la moindre occasion pour la tourner à son avantage. Là où certains préféreraient se taire ou s'éclipser, elle est celle qui met immédiatement les pieds dans le plat et réfléchi APRES aux conséquences. Dès qu'elle a une idée en tête, rien n'arrête la tête blonde un peu trop téméraire si ce n'est intrépide. Puérile. Elle s'énerve vite, a mauvaise foi, se vante, ne prend pas souvent les choses au sérieux et adore s'amuser de toutes les situations. Pour elle, elles représentent divers défis qu'elle se lance. Toujours joyeuse et très extravertie, elle n'a pas la langue dans sa poche et  est toujours de bonne humeur et déteste ceux qui passent leur temps à se morfondre. Enfin pas trop quand même, puisque c'est ces gens là qui généralement lui achètent une douzaine de bouteilles. Joueuse. Certainement état compulsif, l'orpheline voue une passion pour le jeu peut-être aussi grande que pour l'or. Elle fait toutes sortes de paris et n'hésite en aucun cas à tricher pour parvenir à gagner coute que coute. Elle et son jumeau forment une paire remarquable d'arnaqueurs et fut un temps ils durent même partir de Tapioca, se faire oublier, pour des raisons de sécurité. Elle pourrait parier absolument tout et n'importe quoi hormis deux choses: Sa chèvre et sa taverne. C'est ce gout du jeu qui poussent les deux blonds à effectuer tant bien les coups foireux que magistraux, et on peut certainement les applaudir pour leur audace. Avare. Oh... L'argent. La couleur et la senteur des milliards de pièces d'or, la satisfaction d'entendre le verrou d'un coffre lui céder ou de voir le visage triste de celui à qui elle a piqué la bourse. Si elle n'est pas vraiment une pirate, elle n'en possède pas moins la mentalité et serait littéralement prête à tout pour quelques pièces. Fouine. Rester en place ? Qu'elle idée ! Elle adore mettre son nez partout. Oreilles et yeux grands ouverts, la tavernière ne manque pas une occasion de récolter un ragot ou un secret de la bouche de ses clients totalement saoules, et aime enquêter elle-même pour différencier le bien du faux pour ensuite les partager avec son frère ou les revendre. Si elle n'a pas eu le droit de mettre les pieds sur un bateau, elle ne reste pas en place sur la terre ferme et quand elle n'est pas derrière son comptoir, elle est forcément cachée quelque part à écouter d'intimes conversations au détour d'une ruelle. Ou bien à s'attirer des ennuis. Bourrue. Vous l'aurez surement compris,  elle est loin d'être un modèle de grâce et de délicatesse. Les clichés, elle les chasse d'un coup de tête tout comme les fauteurs de troubles dans son commerce. Véritable sauvageonne, elle n'est pas facile à approcher ou à faire changer d'avis. Lorsqu'elle est agacée, elle devient très facilement violente et insolente. C'est surement cette indécence-là (en plus de sa cagnotte) qui lui a permis de survivre plutôt dignement à Tapioca et de s'élever une place plutôt respectée au milieu des hommes au fil des années. Excentrique. Jamais à court d'idées, elles sont parfois fantastiques comme complètement stupides et adore construire toutes sortes d'arnaques ou de mensonges si cela peut lui rapporter de l'or. Elle aime sa taverne pour son profit mais parfois, elle s'ennuie et jalouse son frère qui vit d'extraordinaires aventures sur son bateau. Alors pour passer le temps, elle s'occupe comme elle le peut. Désordonnée. L'ordre n'a jamais été son fort. Ayant grandi dans la rue, Joan aime éparpiller ses affaires de partout. Elle a la propreté en horreur et la crasse et la débauche de Tapioca forment son écosysteme. Pour elle, son désordre est doté d'une grande organisation et elle dit toujours retrouver ce qu'elle cherche. Elle tient également une très grande collection de boutons.
Larguez les Amarres !
₪ Une place dans ce monde.

       ₪ Tapioca subsiste dans l'anarchie totale depuis des années. Fais-tu partie de ceux à qui cette absence de règles convient parfaitement ou souhaiterais-tu voir une forme d'ordre s'y établir ? Quoi, sérieusement ? Des règles ? Si on est sur une île pirate, ce n'est pas pour recevoir des ordres ! Vous parlez à la fille qui fait constamment des paris truqués avec son frère, et qui s'arrange pour que sa taverne n'ai jamais de concurrence. Si on devait avoir des restrictions, il n'y aurait pas d'entourloupes et pas de bagarres. Et si pas de bagarre, pas de taverne qui marche ! Alors oui, bien sûr que parfois des règles sont nécessaires. Uniquement les règles que Joan invente comme ca l'arrange pour ne pas se faire étriper par les émeutes en colère qu'elle a autrefois dupé malencontreusement. Même si bon, elle a encore des progrès à faire en crédibilité. Mais avouez tout de même, que l'anarchie donne de sacrées libertés!

       ₪ Les pirates ont choisi cette île pour capitale sans vraiment laisser le choix à ses habitants. Que penses-tu de ces forbans ? Selon toi, faudrait-il s'en débarrasser ou bien pense-tu que leur présence contribue à protéger l'île des colonisateurs ? Depuis qu'elle est sortie de sa mère, l'arnaqueuse vit à Tapioca. Elle n'a jamais cherché à s'installer ailleurs ou ne l'a ne serait-ce qu'envisagé. Elle a toujours connu les pirates et a évolué parmi-eux, forgeant sa force de caractère et son imprévisibilité, rêvant parfois elle aussi de monter sur un bateau. Tapioca ne serait rien sans ses sauvages, ils lui sont aussi complémentaire que l'est un poulet dans un village vaudou. Concernant les colonisateurs, elle ne les a jamais supporté. Tous ceux qui viennent envahir les terres des autres en prétendant tout savoir pour imposer leurs règles... Joan leur rit à la figure. Pourquoi aurait-on besoin de leur connaissances, quand on peut vivre d'or et de rhum ? C'est complètement stupide ! Heureusement que les pirates sont là, sinon Tapioca deviendrait un véritable couvent. Vous imaginez un peu l'horreur ?

       ₪ La quête de la boussole de Seadog comporte plusieurs étapes, le chemin est long et semé d'embûches. Souhaites-tu mettre la main sur l'objet magique ? Que comptes-tu en faire si l'obtiens ? Grâce à son frère et aux langues pendantes de la taverne, Joan n'a pas mis longtemps à connaitre l'existence de la boussole. Des tas de rumeurs sont dites à son sujet mais les versions diffèrent à chaque fois. Certains disent qu'elle permettrait de contrôler les vagues, d'autres de créer une armée de sirènes ou encore de chevaucher le kraken. Quoiqu'il en soit, la blonde se fiche totalement de ce qu'elle est capable de faire. Ce qu'elle sait en revanche, c'est que tout le monde la veut. Et qu'elle pourrait rapporter gros. L'avarice étant surement son plus gros vice, elle ne se fait pas prier pour réunir le plus d'informations possibles sur cette légendaire boussole, vraies comme fausses, pour ensuite les partager avec son frère. En la revendant ou en la jouant aux dés, c'est sur, ils seraient milliardaires.
Parez à Virer de Bord !
         PseudoSpiderfox & Ruby/Masha
       Âge19 ans
       Comment vous avez connu Raging OceansJ'ai suivi une sirène, mais en fait c'était l'kraken.  Batteman
       Votre avis sur le forumIl est trop beauuuuuu  coeur  
       Conseil(s), suggestion(s)Ya pas du rhum planqué quelque part ?  cutie
       Présence5/7j en temps normal (aka si j'ai la wifi)
       Dernier mot de défiPAS TOUCHE A LA BIQUETTE.  tuons la bête
©️ Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Joan Sheppard
₪ Tavernière


₪ BOUTEILLES À LA MER :
104
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katheryn Winnick
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Tavernière de l'Île, commercante des secrets d'Ivrognes et des rumeurs inventées.
₪ PHRASE FETICHE :
Psst, un secret contre une pièce ?
MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Mar 26 Avr - 20:21

En avant toutes !
₪ Laisser une Trace.


Got your back

D'aussi longtemps qu'elle s'en souvienne, les rues de Tapioca ont toujours constitué le décor principal évolutif de son enfance. Le bruit de la mer qui cognait les pilotis bancaux, les allées en terre sale et les baraques de bois où le vice ne prenait même plus la peine de se cacher. Elle n'avait pratiquement aucun souvenir du début de son enfance et ne savait pas d'où elle venait. Il fut supposé que par manque de place, elle fut mise à la porte de l'orphelinat. Ou bien fut-ce à cause de son comportement ? Elle n'en avait aucune idée. Cependant, elle ne demeurait pas seule dans les ruelles. Non, la seule trace d'identité dont elle était sure et qu'elle possédait était qu'elle avait un frère. Un frère jumeau du nom de Gillian qui a depuis toujours partagé chaque instant de sa vie.

Très tôt, Joan et son frère apprirent à survivre dehors et à se débrouiller, développant ainsi une très grande créativité et ingéniosité. Ils volaient, montaient leurs petites arnaques et couraient bien assez vite pour ne pas se faire attraper. Ils se faufilaient partout, sautaient sur les toits et grimpaient aux arbres. De vrais forbands en devenir qui, pour se nourir n'hésitaient pas un seul instant à trancher les bourses des passants ou jouer des tours aux vieux grognons. De vrais petits monstres qui n'avaient rien et s'amusaient d'un rien. A Tapioca, tout était permis et cette règle n'échappa pas aux deux blondinets.  Si parfois ils rejoignaient d'autres groupes d'enfants errants, au final ils ne faisaient confiance à personne d'autre qu'à l'autre et leur lien s'en resserra d'avantage. En fait, on aurait pas pû trouver meilleur travail d'équipe. Quand l'un faisait l'appat, l'autre faisait les poches. Quand l'un se faisait prendre, l'autre rodait dans le coin pour le délivrer. Et quand l'un avait des ennuis, l'autre le défendait. Toujours. C'était Gillian & Joan Sheppard, les affreux jumeaux de Tapioca. Et bien qu'ils ne dormaient que très rarement au même endroits, ils possédaient tout de même un repère qui leur était propre. Forêt, ruines, combles... Non. Un petit voilier échoué et abandonné, dans un coin reculé du port depuis lequel ils prenaient plaisir à regarder l'arrivée et les départs des navires sur la mer, rêvant de piraterie et de chasse au trésor.

Les deux terreurs grandirent, et leur insolence aussi. Non seulement ils prirent goût à leur vie d'escrocs, mais naquit également une passion pour les jeux et le mensonge. Ils n'avaient toujours aucune trace de leur origine mais s'en moquaient totalement. Peut-être étaient-ils enfants de rois ? D'empereurs morts en mer ? En tout cas, cela faisait parti de la dizaine d'autres bobards qu'ils racontaient à quiconque croisaient leur route. Ils passaient le plus clair de leur temps à fouiner, rechercher les cibles parfaites pour monter leurs arnaques compulsives . Le jeux faisait parti de leur quotidien, aussi mettaient-ils tout en oeuvre pour gagner à chaque fois. Dès truqués, manque d'attention, faux éléments perturbateurs... Tout était bon pour eux. Dès qu'on leur proposait un pari, impossible de refuser. De toute façon, qu'avaient-ils a perdre ? Alors, quand ils ne fuyaient pas les hordes de pirates mécontentes qui les poursuivaient, ils s'enrichissaient puis re perdaient tout en quelques minutes. Pour s'assurer une survie plus longue aussi, ils apprirent à se battre et à se défendre. Joan se rendit bien vite compte des avantages des femmes sur les hommes, mais également de la dangerosité de ceux-ci à son égard, chose dont laquelle son frère veilla toujours à la préserver. Ils étaient à la fois identiques et opposés, et formaient à eux deux cette équipe à laquelle ils apportaient une complémentarité indéniable mais surtout indispensable.

What the india hell ?

Est arrivé un moment, où se faire oublier de Tapioca devint plus qu'une nécessité. Joan et son frère avaient causé beaucoup trop de problème dans la ville pirate et de par leurs nombreuses arnaques, s'étaient attiré à dos beaucoup d'insatisfaits. Et pas les plus commodes. Ils embarquèrent en 1760 en direction de l'Inde, où ils firent un très long arrêt. Entre les débarquements de la comapgnie des Indes à la recherche de pirates et les affaires du pays, les Sheppard s'adaptèrent de nouveau à leur environnement comme ils l'avaient toujours fait. Malheureusement, on ne pouvait chasser le naturel trop longtemps et rapidement ils recommencèrent leurs paris et jeux d'arnaques, profitant d'être inconnus de tous pour ressortir leurs vieilles combines et inventer des règles toutes plus farfelues les unes que les autres. Le duo devint un véritable fléau sur cette nouvelle terre et le schéma se répéta. En fait, ils se cherchaient un but. Pendant que son frère faisait ses affaires de son côté, Joan se créa desliens avec quelques gros bras pour connaitre les derniers ragots en date. Naquit une véritable passion pour les secrets et ragots lorsqu'elle comprit qu'elle pouvait vendre chacune de ses paroles, vraies ou fausses, contre quelques pièces d'or.

Ils récupérèrent la carte et sa clé à un parieur trop agressif. Il fallait accepter sa défaite mais le vieil ivrogne ne parut pas enclin à le faire, alors les deux tricheurs prirent la poudre d'escampette avec le parchemin. Ils avaient désormais un nouveau but, une quête dorée ! Fous de joies, ils se lancèrent donc dans leur quête improbable et partir à la recherche de leur butin caché sur le continent. Mais en chemin un nouveau protagoniste les rejoignirent. En passant devant un étalage de boucherie, Gillian fut pris d'affection pour une pauvre chèvre dont la vie était menacée par une hache qui flottait au-dessus de ses cornes. Vous imaginez, des jumeaux en course suivit d'une biquette ? Et bien pourtant croyez-moi, ce fut la première d'une longue série de situations similaires. Ils continuèrent leur quête, et arrivèrent enfin à l'endroit marqué de la croix rouge. Munis d'une pelle, les deux blondinets déterrèrent les yeux brillants d'émerveillement ce coffre qui était désormais leur mais, à l'instant où ils s’apprêtèrent à insérer la clé dans la serrure et embrasser leur nouvelle vie de nobles, la chèvre bondit des feuillages et avala l'objet. Il leur fallu quelques secondes avant de bouger et de hurler dans tous les sens. "ELLE A BOUFFÉ LA CLÉ ! ELLE A BOUFFÉ LA CLÉ !" Ils essayèrent tout ce qu'ils purent. Lui appuyer sur le ventre, la bourrer de nourriture, la supplier, rien n'y fit. La chèvre n'éjecta jamais la clé. Joan pensa à la faire cuire, mais son frère ne fut pas du même avis. Déçus et dévastés, les Sheppard repartirent avec le coffre toujours scellé en main suivit par la maudite chèvre heureuse et sautillante.

C'est comme cela que Pognon rejoignit officiellement la famille. Tout d'abord convenu de la garder jusqu'à ce que celle-ci rende la clé, mais ce moment n'arrivant jamais les jumeaux ont fini par s'attacher à ce petit animal qui constituait désormais un membre à part entière de leur équipe. Ils n'avaient jamais pû se résoudre à la tuer, et ce secret de la clé resta bien gardé entre eux. Ils l'aimaient et la choyaient comme un véritable petit bébé, et repartirent même sur Tapioca avec elle, en interdisant quiconque s'approchait d'un peu trop près de leur adresser la parole. Rapidement, la chèvre fut l'objet d'un grand nombre de légendes et de mythes qu'ils se vantèrent de raconter à tout le monde. Parfois ils disaient avoir volé la chèvre sacrée des vaudous, mais changèrent rapidement de version en se rendant compte que cela réduisait considérablement son espérance de vie. Trouvée sur une planche au milieu de la mer, sauvée d'au milieu d'une attaque de la compagnie des Indes, les Sheppard racontaient les épopées héroïques de leur amie à corne et lui vantaient d'innombrables talents. Avez-vous déjà vu une chèvre qui jongle ? Et ben eux, oui. Au fur et à mesure du temps elle devint une partie intégrante de leur quotidien, et leurs multiples mensonges ridicules rendirent finalement plus fort cet attachement. Malheureusement, ils attendent toujours avec vigilance le jour où la clé réapparaitra.

A masterstroke

Quatre ans plus tard, on les retrouvait à Sophistown. Les jumeaux les plus détestable des environs avaient imaginé une nouvelle arnaque, un coup de maître, quelque chose d'énorme et de fantastique. Personne ne saurait dire si il s'agissait de pure folie ou d'un éclair de génie mais ce qui était sûr c'était que si cela marchait, ils n'auraient plus jamais besoin de se serrer la ceinture (au moins, quelques mois avant qu'ils ne finissent par tout dilapider malgré-eux). Ils avaient repéré dans les rues de la nouvelle ville, une riche famille de nobles dont la fille unique ne trouvait aucun mari et était destinée à finir vieille fille. Gillian et Joan changèrent d'identité et d'apparence, ils durent prendre de nombreux bains désagréables avant de ressembler à quelque chose de présentable. Joan se présenta comme la nouvelle femme de chambre du fossile et s'en fit rapidement engagée. Elle mit quelques semaines à appâter et adoucir la furie qui révulsait systématiquement chaque prétendant par ses manières peu délicates et son caractère invivable, et la fit à de nombreuses reprises croiser la route de son frère déguisé en noble citoyen. Qu'elle était ridicule, l'image de son frère rasé et propre ! Ils firent par ailleurs la connaissance d'un jeune garçon, valet de la famille, qui désirait se venger du mauvais traitement de la célibataire à son égard. Il était frêle, petit et inspirait la pitié par sa maladresse mais il eut le béguin pour Joan en un clin d'oeil. C'est ainsi que Celestin les aida volontiers dans leur complot et participa à l’échafaudage du plan, tout heureux de faire plaisir à la blonde. Leur but était bien précis: orchestrer un faux mariage afin de se tirer avec tous les cadeaux de mariages et une grande richesse.

Quoiqu'il en soit, ils réussirent à tenir la supercherie des mois durant. Gillian courtisait chaque jours la demoiselle tandis que Joan se rapprochait d'elle jusqu'à devenir sa confidente pour l'influencer dans ses choix. Rapidement, le mariage fut mit en place et la liste des invités fut plus longue encore que toutes les victimes de leurs arnaques réunies. On privatisa un immense jardin et on se rendit une église somptueuse, en faisant arriver chacun des futurs époux dans des carrioles différentes. L'orpheline avait pour mission de préparer la mariée dans sa loge pour la cérémonie. Mais c'est là que l'action démarrait. Il n'y aurait pas de cérémonie pour la vieille branche. Celestin débarqua dans la chambre, et tout deux baillonèrent la mariée qu'ils déshabillèrent et enfermèrent dans l'armoire. Joan revêtit la robe et masqua intégralement son visage grâce au voile de la robe qui la couvrait comme un lampadaire.

L'orgue commença à jouer, et elle fit son entrée dans l'allée qu'elle remonta fièrement telle une princesse qui acceptait son destin. Celestin tenant sa traine, elle arriva face au pasteur et à son frère complice, et toute la cérémonie se passa sans problème jusqu'au moment d'unir leurs vœux d'un baiser. Cela allait être compliqué. Déjà, relever son voile présentait un risque énorme mais en plus, embrasser son frère ! Berk, qu'elle horreur ! L'homme de dieu fut perplexe face à l'hésitation des deux futurs mariés qui se rapprochaient l'un de l'autre avec la rapidité d'une tortue. Joan releva son voile jusqu'à sous son nez et, au moment où leurs lèvres allaient se toucher avec dédain, la porte de l'église claqua violemment contre les parois. "QU'ON LES ARRÊTE !" Se tenaient là deux gardes en compagnie de la victime bâillonnée. Joan remercia le ciel de ne pas avoir eu à embrasser son frère mais fut prise de panique immédiatement. Ils se jetèrent un regard complice, et prirent leur jambes à leur coup chacun dans des directions différentes. Elle courait du plus vite qu'elle le put tandis que les gardes suivaient son frère, relevant sa robe au-dessus de ses genoux pour ne pas tomber et essuyant sa bouche avec dégout à l'idée d'avoir effleuré les lèvres de son jumeau. Une fois à l'extérieur de la chapelle, elle sauta dans la diligence garée sur le côté et attendit son frère quelques secondes. Ne le voyant pas arriver, la calèche démarra et partie sans lui. Le cocher n'était autre que Celestin, qui avait pris soin de remplir le véhicule de tous les cadeaux de mariage et qui s'était tenu prêt à partir durant toute la fin de la cérémonie. Ils avaient réussi. Un rire nerveux s'échappa de la gorge de l'impostrice. Ils avaient réussi !

Masters of the House

Gillian s'était sacrifié pour qu'elle puisse fuir avec les cadeaux et cacher le butin. N'ayant pas réussi à semer les gardes, il se fit arrêter et placé derrière les barreaux. Joan qui s'était réfugiée à Tapioca avec le trésor, utilisa une bonne partie de l'argent pour racheter la Taverne de l'île qu'elle retapa comme neuve. Il fallait dire que la saleté et les multiples bagarres véhémentes avaient eut raison du bâtiment qui, laissé à l'abandon par son ancien propriétaire s'écroulait peu à peu. Néanmoins, elle y vit une véritable opportunité d'établir son empire des secrets et devenir le point central de l'Île était une idée particulièrement alléchante. Dans un premier temps, on ne la prit pas au sérieux. Une femme propriétaire d'un tel bâtiment faisait l'objet de nombreuses dérisions mais elle réussi à se faire respecter en se créant avec intelligence plusieurs contacts, et grâce à son caractère bien trempé prouva qu'elle était une dure à cuire. Avec le temps, les pirates l'acceptèrent et respectèrent un peu plus celle qui leur servait la boisson, rangeant dans un coin de leur tête son passé d'arnaqueuse tendancieuse. Une fois son commerce stable, Joan concocta un plan et libéra avec l'aide de Pognon, Célestin et d'autres protagoniste, son frère toujours enfermé.

1770. Cela fait un bon nombres d'années maintenant qu'elle est Tavernière de la ville. Véritable noyau de l'Île, la Corne Noire est un lieu réunissant tous les pirates mouillant terre le temps de quelques jours, ou bien les amoureux dévoués du rhum. Ici, l'alcool embrumait les cervelles et déliait les langues, sous l'ouïe attentive de l'orpheline qui avait établi un véritable commerce d'informations. Elle obtenait des ragots, payait même parfois, puis les revendait pour de coquettes sommes à qui le demandait. Mais était-ce toujours la vérité ? Elle n'avait pas perdu son habitude de mensonges et demeurerait toujours une grande joueuse. Combiner cette branche de son commerce à la principale fonction du lieu était pour elle un gigantesque coup de maître, lui assurant si bien une vie sûre de par le nombre de bouteilles consommées, mais aussi une grande protection contre les gens qu'elle s'était mise à dos. Elle avait vraiment trouvé sa voie. La Taverne était son repère tout comme celui de son frère qui, dès qu'il n'était pas en mer avec le Burning Bright venait lui donner un coup de main avec les affaires et les chiffres, tout en reprenant les arnaques et les jeux hasardeux. Lorsqu'il avait rejoint l'équipage d'Ace Spades, elle en fut terriblement envieuse ayant depuis toujours rêvé d'être une pirate au côté de son frère mais heureusement la Taverne constituait un substitue suffisamment passionnant pour lui passer l'envie de monter clandestinement à bord. Et malgré leur prise de chemins séparés, le lien complémentaire des jumeaux est toujours aussi fort et impérissable. Rusée, elle s'assure donc toujours pour que les affaires marchent de manière prospère, et met un point d'honneur à éliminer toute concurrence en sabotant les plans de tous ceux qui désiraient faire carrière dans la vente d'alcool. Elle ne manque jamais de contact pour effectuer le sale boulot bien qu'elle prenne malin plaisir à le faire d'elle-même. Et la chèvre, me diriez-vous ? Et bien ne pouvant non plus faire carrière dans la piraterie, elle devint la mascotte de la Taverne et reste toujours auprès de sa maîtresse qui veille avec un oeil de lynx sur elle chaque jour. Parce que non, la clé n'a toujours pas ré apparu. Et le coffre lui, demeure bien caché entre ces murs jusqu'au jour où enfin, le duo pourra l'ouvrir et découvrir ce qui s'y trouve à l'intérieur.




© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lenora Eastwood
₪ Fille de l'amiral


₪ BOUTEILLES À LA MER :
480
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Emilia Clarke
₪ ALTER EGO :
//
₪ STATUT SOCIAL :
Otage à bord du Burning Bright
₪ PHRASE FETICHE :
Ça porte malheur d’avoir une femme à bord, même une femme miniature.
MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Mar 26 Avr - 20:31

Bienvenue à Bord !
₪ Si Tu Veux Voguer Parmi Nous...
Avant de te lancer dans la rédaction de ta fiche, il est impératif que tu ailles consulter le Guide du Marin d'eau Douce ! Comment y accéder ? Clique donc sur l'image suivante :
   

   Tout d'abord, laisse moi te remercier de ton inscription au nom de tout le Staff de Raging Oceans ! Nous avons tous vraiment hâte de pouvoir t'accueillir en tant que membre validé dans notre bel équipage ! Mais avant, souviens-toi que tu disposes de dix jours pour compléter ta fiche, à moins que tu aies besoin d'un délai supplémentaire... Auquel cas, n'oublie pas d'en faire la demande auprès d'un membre de l'équipe administrative (par MP ou à la suite de ce message). Ça y est, tu es prêt à larguer les amarres ? Génial ! Il ne me reste donc plus qu'à te souhaiter bon courage pour remplir ta fiche, dans ce cas !

   
₪ C'est ma Tournée !
Bienvenue à toi, chère tavernière (ou devrais-je dire : grosse tarée gneuh ) ! Bon courage pour ta fichounette coeur  Tu sais où nous trouver en cas de besoin, j'ai hâte de pouvoir RP avec toi ! yay
   
Abordage À L'ABORDAGE, MATELOT ! Abordage
©️ Méphi.

_________________


They'll never take her alive if they take her home
Now she's here and she is on her knees... & she won't apologize for the cheating and the lies but she can't stand being this way. & you can see it in her eyes : she will kill them if they try to send her back to her grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Aylin Miller
₪ Second du Bloody Grace


₪ BOUTEILLES À LA MER :
116
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katie Mcgrath
₪ ALTER EGO :
Nop
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Vierge Effarouchée
₪ PHRASE FETICHE :
La liberté que nous cherchons n’est pas une contrée lointaine, elle est en nous.
MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Mar 26 Avr - 20:34
Heyyyy, bienvenue sur le forum petite tavernière ^^

Bon courage pour l'écriture de ta fiche et hâte de la découvrir !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ace Spades
₪ Capitaine du Burning Bright


₪ BOUTEILLES À LA MER :
89
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Michael Fassbender
₪ ALTER EGO :
/
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Enfoiré de pirate
₪ PHRASE FETICHE :
Et quand il aura crevé, son enfer aura un gout de paradis tellement il aura dérouillé.
MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Mar 26 Avr - 21:09
" TAVERNIÈREEEE !!! DU RHUMMM ET QU'CA SAOULE !" hips tuons la bête

Bienvenue à la maison grosse patate coeur  et bon courage pour ta fiche !

_________________


Out on the front line
Don't worry I'll be fine, the story is just beginning. I say goodbye to my weakness, so long to the regrets & now I see the world through diamond eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Isabel Cruzar
₪ Capitaine du Bloody Grace

Hoist the colors!
₪ BOUTEILLES À LA MER :
248
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Penelope Cruz
₪ ALTER EGO :
None
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Mante Religieuse
₪ PHRASE FETICHE :
Prends ce que tu veux sans ne jamais rien donner
MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Mar 26 Avr - 21:30
VOLEUSEUH! C'était le job de Momo!

Bienvenue M, on va pouvoir co-impératricer (si c'est un verbe!) ensemble sur le fofo \o/

_________________

Offre-moi cet horizon...
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Joan Sheppard
₪ Tavernière


₪ BOUTEILLES À LA MER :
104
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katheryn Winnick
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Tavernière de l'Île, commercante des secrets d'Ivrognes et des rumeurs inventées.
₪ PHRASE FETICHE :
Psst, un secret contre une pièce ?
MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Jeu 28 Avr - 18:27
Hihihi merci les filles (OUI TOI AUSSI ACE) coeur

M > Les hommes n'ont qu'à bien se tenir evil laugh

_________________


Queen of the whispers
R I S E D    F R O M    T H E    A N A R C H Y
✤ Change, moments move you on, our glory days are numbered. You're the one two count my love. And oh, our minds are full of freedom. We're in a world where we all come alive. And oh, when love becomes the reason. We fly with kings tonight and come down with an Empire of our own.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Isabel Cruzar
₪ Capitaine du Bloody Grace

Hoist the colors!
₪ BOUTEILLES À LA MER :
248
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Penelope Cruz
₪ ALTER EGO :
None
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Mante Religieuse
₪ PHRASE FETICHE :
Prends ce que tu veux sans ne jamais rien donner
MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Jeu 28 Avr - 22:03
Et les femmes qu'on n'aiment pas!

_________________

Offre-moi cet horizon...
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Jamie Wellington
₪ Capitaine du Wimpo-Wimpo


₪ BOUTEILLES À LA MER :
125
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Johnny depp
₪ ALTER EGO :
//
₪ PHRASE FETICHE :
Dead Men Tell No Tales
MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Dim 1 Mai - 10:43
bad JE SUIS VALIDE bad JE SUIS VALIDE !!! bad A MOI LA CHEVRE bad (faut que tu te dépêches à finir ta fiche, personne ne peut protéger la chèvre sinon, niarkniarkniark)

_________________



Si vous arrivez à monter ici, sans utiliser de corde, je pourrais éventuellement envisager qu'on puisse partir en mer ! J'ai bien dit, éventuellement ! ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Joan Sheppard
₪ Tavernière


₪ BOUTEILLES À LA MER :
104
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katheryn Winnick
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Tavernière de l'Île, commercante des secrets d'Ivrognes et des rumeurs inventées.
₪ PHRASE FETICHE :
Psst, un secret contre une pièce ?
MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Dim 1 Mai - 21:52
TU VAS LAISSER MA CHÈVRE TRANQUILLE OU BIEN JE TE PRIVE DE RHUM ! gneuh NAMEHO ! tuons la bête

Et sinon, je pense avoir terminé ma fiche les coupains luv

_________________


Queen of the whispers
R I S E D    F R O M    T H E    A N A R C H Y
✤ Change, moments move you on, our glory days are numbered. You're the one two count my love. And oh, our minds are full of freedom. We're in a world where we all come alive. And oh, when love becomes the reason. We fly with kings tonight and come down with an Empire of our own.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Aylin Miller
₪ Second du Bloody Grace


₪ BOUTEILLES À LA MER :
116
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katie Mcgrath
₪ ALTER EGO :
Nop
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Vierge Effarouchée
₪ PHRASE FETICHE :
La liberté que nous cherchons n’est pas une contrée lointaine, elle est en nous.
MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   Dim 1 Mai - 22:00

Engagé, Moussaillon !
₪ L'océan Indien T'offre ses Secrets !
Ça y est, vieux loup de mer, tu as réussi à te retrouver à bord du navire ! Alors, qu'est-ce que ça fait ? Tu n'as pas le mal de mer, au moins ? Ce serait vraiment dommage ! Bon, trêve de plaisanterie, c'est maintenant que les choses sérieuses commencent pour toi, matelot ! Tu es validé, ce qui signifie que tu peux désormais aller poster dans les autres parties du forum : la cabine où tu établis tes liens & tes RPs, la soute où tu peux flooder et jouer tout ton soûl mais surtout la partie RP ! Bah oui, c'est quand même pour ça que t'es là à la base, non ? Va donc consulter la seconde partie du guide du marin d'eau douce si tu veux être sûr de ne passer à côté de rien d'important ! En tout cas, encore un gros merci de la part du Staff pour tenter l'aventure parmi nous... Le forum t'ouvre ses bras, c'est maintenant à toi de jouer !
QUE L'ESPRIT DES EAUX T'ACCOMPAGNE !
© Méphi.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: For whoever is lonely there is a tavern × Joan   
Revenir en haut Aller en bas
 

For whoever is lonely there is a tavern × Joan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raging Oceans :: Bienvenue à Bord !-