FERMETURE DU FORUM pour plus d'explications c'est ICI

Partagez | 
 

 Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Lyana Reis
₪ Médecin


₪ BOUTEILLES À LA MER :
172
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Caitriona Balfe
₪ ALTER EGO :
Nope
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Médecin à Tapioca
₪ PHRASE FETICHE :
Serrez les dents, ça risque de faire mal !
MessageSujet: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Mar 26 Avr - 23:02

Hissez la Grand-Voile !
NomReis
   Prénom(s)Lyana
   Âge34 ans
   Lieu de naissanceInde
   GroupeHabitants de Tapioca
   RangMédecin
   LocalisationTapioca
   Avatar Caitriona Balfe
   Image ©️ tumblr
Levez l'Ancre !
₪ Sale Caractère.

Lyana est une jeune femme au caractère bien trempé. Il n'y a aucun doute, c'est cette facette de sa personnalité qui lui a permis de se faire une place à Tapioca. Pleine d'énergie et confiante, elle n'a pas peur de faire savoir ce qu'elle veut et à s'imposer lorsque la situation l'exige. Et gare à celui qui tentera de la contredire, surtout lors d'une rencontre médicale ! Débrouillarde et courageuse, elle a été capable de survivre seule dans une ville totalement inconnue et aux mœurs débridées. Sans quoi, il ne fait aucune doute qu'elle aurait finit fille de joie ou dans la rue à tendre la main pour quémander des pièces... Ce qu'elle juge à la fois comme une qualité mais aussi comme une grosse faiblesse, c'est sa sensibilité. A cause de ce trait de caractère, elle s'est laissée charmée par un pirate sans vergogne qui n'a pas hésité à l'abandonner lorsqu'il s'est lassé d'elle. C'est à cause de cet épisode de sa vie que Lyana se montre particulièrement distante voir froide avec les hommes qui croisent sa route. Passionnée par sa profession, rien ne fait plus plaisir à la jeune médecin que d'exercer son métier et d'en discuter à qui veut bien entendre parler de membres amputés ou de furoncles sur le visage !
   
Larguez les Amarres !
₪ Une place dans ce monde.

   ₪ Tapioca subsiste dans l'anarchie totale depuis des années. Fais-tu partie de ceux à qui cette absence de règles convient parfaitement ou souhaiterais-tu voir une forme d'ordre s'y établir ?
   Lyana est assez mitigée sur la question. Lorsque, après avoir été abandonnée par ce traître de pirate, elle s'est retrouvée seule dans cette ville sale et chaotique où seule la loi du plus fort semblait régner, la jeune femme aurait tout donné pour retrouver son pays d'origine, avec ses règles et ses autorités. Néanmoins, Lyana a fini par s'acclimater à Tapioca et à son fonctionnement peu conventionnel. Après tout, si l'île avait été régie par des règles, elle n'aurait sans doute pas été aussi facilement acceptée comme médecin par ses habitants et ses gens de passage. C'est sans doute l'un des seuls avantages de ce genre d'endroit : la population vous juge pour vos capacités et non pour ce qu'il y a sous votre chemise. Bien sûr, il est inutile de le cacher, Lyana aimerait parfois retrouver un peu d'ordre à Tapioca mais si renoncer aux règles était le prix à payer pour pouvoir exercer sa profession et sa passion en toute liberté, elle l'acceptait volontiers.

   ₪ Les pirates ont choisi cette île pour capitale sans vraiment laisser le choix à ses habitants. Que penses-tu de ces forbans ? Selon toi, faudrait-il s'en débarrasser ou bien pense-tu que leur présence contribue à protéger l'île des colonisateurs ?
   Les pirates... Malheureusement pour Lyana, sa première expérience avec un de ces bandits des mers s'est soldée par un cœur brisé, une vertu bafouée et une île nauséabonde comme nouveau foyer. Autant dire qu'elle ne les porte par particulièrement dans son cœur. Toutefois, en tant que médecin, la jeune femme a été amenée à soigner bon de nombre de pirates ayant fait escale à Tapioca : ils représentent la moitié de ses patients. Elle ne peut donc nier leur importance dans l'exercice de sa profession. Tant qu'ils ne tenteront pas de l'entourlouper avec de belles paroles ou de promener leurs mains sur des endroits non désirés, Lyana ne fermera jamais sa porte à aucun d'entre eux. Très professionnelle, elle les soigne, reste courtoise et prévenante avec les blessés graves mais ses relations avec les pirates en restent-là.

   ₪ La quête de la boussole de Seadog comporte plusieurs étapes, le chemin est long et semé d'embûches. Souhaites-tu mettre la main sur l'objet magique ? Que comptes-tu en faire si tu l'obtiens ?
Lyana a entendu bien des histoires sur la boussole de Seadog et ce bien avant qu'elle ne vive à Tapioca. Alors, elle pensait qu'il ne s'agissait que d'une légende bonne à divertir et à faire spéculer les gens autour d'un verre. Cependant, depuis qu'elle est dans cette ville chaotique, les dires très sérieux de la population et des pirates de passage sur cette fameuse boussole ont fini par convaincre la jeune médecin que cet objet n'était pas un mythe. Quand bien même, elle n'a aucune envie de mettre la main sur elle ! Sa seule aspiration est soigner les malades et les blessés qui se présentent à elle, et non parcourir les mers à la recherche d'un joujou magique pour gouverner les Océans et se prendre pour un dieu.
Parez à Virer de Bord !
PseudoTilly ou Ali
   Âge22 ans
   Comment vous avez connu Raging OceansUne petite annonce sur facebook m'a attiré  Wink
   Votre avis sur le forumMagnifique !
   Conseil(s), suggestion(s)Il faut plus de pirates manchots !  gni
   Présence5 à 7/7
   Dernier mot de défiJe ne peux plus cracher de roses mais maintenant j'ai un scalpel ! Et je sais m'en servir !  tuons la bête
©️ Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lyana Reis
₪ Médecin


₪ BOUTEILLES À LA MER :
172
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Caitriona Balfe
₪ ALTER EGO :
Nope
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Médecin à Tapioca
₪ PHRASE FETICHE :
Serrez les dents, ça risque de faire mal !
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Mar 26 Avr - 23:02

En avant toutes !
₪ Laisser une Trace.

 

1736

C'est au beau milieu d'un après-midi que le travail commença. Helen Reis était tranquillement assise sur la véranda, la tête penchée sur un roman. Elle tentait d'ignorer la chaleur étouffante qui frappait le pays depuis plusieurs jours. Elle qui, quelques mois plus tôt, se plaignait du temps grisâtre et pluvieux de Londres, elle aurait donné n'importe quoi pour échanger la fraîcheur anglaise contre ce feu indien. Helen leva un instant les yeux des pages pour saisir un verre d'eau fraîche que sa sœur venait de lui apporter. Elle en but une longue gorgée puis tendit le bras pour le reposer. C'est à ce moment-là qu'elle sentit la première contraction. De surprise, elle lâcha le verre qui se brisa sur le sol. Crispant une main sur son livre, l'autre sur son ventre rond, la jeune femme se mit à respirer à fond. Quelques minutes après, une nouvelle contraction secoua son corps. Tentant de se calmer en prévision de ce qu'elle allait affronter, Helen se mit tant bien que mal sur ses pieds.  « Susan... » Appela-t-elle. « Susan ! » Elle entendit un bruit de pas précipités puis sa sœur, aux cheveux aussi blonds que les siens étaient bruns, jaillit sur la véranda pour la fixer, les yeux écarquillés. « C'est pour maintenant. » Marmonna Helen. « Il arrive... »

Susan aida sa sœur aînée à s'allonger sur son lit tandis qu'un voisin était parti en courant pour alerter la sage-femme et son mari, Jonathan Reis. En tant que médecin-chirurgien, celui-ci aurait été capable d'aider son épouse à accoucher mais, parce qu'il risquait d'être occupé par une opération à ce moment-là (et parce qu'il s'agissait de son premier enfant, il craignait d'être trop nerveux pour être efficace), il avait jugé préférable de faire appel à un autre professionnelle. Cependant que les contractions continuaient d'arracher des gémissements à Helen, la sage-femme arriva et annonça que le docteur Reis avait deux interventions avant de pouvoir les rejoindre.
Tel en ouragan, le futur père entra dans la chambre pour découvrir sa femme respirant à plusieurs reprises sous les conseils de la sage-femme. Elle n'avait pas encore commencé à pousser mais ce n'était qu'une question de minutes. Jonathan remplaça Susan auprès de son épouse et lui épongea le front tandis que celle-ci pleurait de soulagement de voir enfin son mari près d'elle. Son mari la rassura et ne cessa de lui parler avec tendresse lorsqu'elle se mit enfin à pousser. Sous les encouragements de Jonathan, de Susan et de la sage-femme, Helen se mit au travail, y mettant toute son énergie, jusqu'à ce que des pleurs emplissent la pièce.
Dès que le bébé fut lavé et enveloppé dans un linge, Jonathan le prit dans ses bras. Il sourit, émut, devant sa ravissante petite fille. L'heureux père se tourna vers son épouse dans le but de lui amener leur enfant mais, à la vue de la jeune femme pâle comme un linge, son sourire mourut sur ses lèvres. La sage-femme qui regardait sous la robe d'Helen, fronça les sourcils, une lueur inquiète dans le regard. Elle leva la main couverte de sang qu'elle avait glissé entre les jambes de la mère :  « Il y a un problème...»

Pendant de longues minutes, la sage-femme et Jonathan tentèrent de mettre un terme à l'importante hémorragie dont était victime Helen. Les draps à l'origine blancs étaient à présent rouge vermeille, faisant contraste avec le visage de la jeune femme souffrante qui était d'une pâleur de craie. Comme un écho à l'état de détresse du médecin qui faisait tout pour sauver son épouse, le bébé ne cessait de pleurer dans les bras de sa tante. Malgré tous les efforts des deux professionnels, Helen ferma les yeux pour ne jamais les rouvrir.

Jonathan resta des heures près du corps de son épouse. Il caressa ses épais cheveux bruns, ses yeux ruisselants de larmes, ne cessant de lui demander pardon. Il était tombé amoureux d'Helen cinq auparavant, alors qu'il n'était qu'un jeune médecin. Dès lors il avait su qu'il ne voudrait passer le reste de sa vie qu'avec elle. Ils avaient été heureux, ils avaient été amoureux et leur bonheur avait été total lorsque Helen avait découvert qu'elle était enceinte. Jonathan n'aurait jamais pu penser que leur histoire se terminerait de cette façon.
Ce n'est que plus tard, en entendant des pleurs, que le médecin se souvint de l'existence de son enfant. Tel un somnambule, il se leva lentement et quitta la pièce. Il entra dans la chambre pour enfant qu'Helen et lui avaient mis tant de cœur à préparer. Susan était assise dans un fauteuil, berçant le bébé contre elle tout en pleurant. Doucement, Jonathan prit le nouveau-né dans ses bras et l'observa. Sa peau était pâle et un petit duvet brun ornait le sommet de son crâne : assurément, elle aurait la crinière noire de sa mère. Elle ouvrit brièvement les yeux et le jeune père remarqua que ses iris étaient aussi bleus que l'étaient ceux d'Helen. En grandissant, la petite fille allait sans doute être le portrait craché de sa mère. Le bébé grimaça soudain et émit des petits gémissements. Jonathan la serra doucement contre lui et lui murmura doucement : « Chuuut... Ne pleure pas ma chérie. Ne t'en fais pas, je suis là. Et je serai toujours là pour toi, ma petite Lyana. »



When I grow up I'll be...


« Papa, puis-je assister aux consultations de cet après-midi ?» Le docteur Reis se détourna de sa bibliothèque pour observer la jeune fille de dix-sept ans qui se tenait devant lui. Des yeux bleus remplis d'espoir le fixaient sous d'épais cheveux noirs et bouclés. « S'il te plaît papa chéri !» Monsieur Reis ne put s'empêcher de sourire d'un air amusé devant la supplique de sa fille. Celle-ci savait parfaitement que son père lui accorderait cette requête, mais elle savait également que ce petit manège d'enfant sage l'amusait fortement. « Tu sais bien que oui, Lyana. Suis-moi, le premier patient ne va pas tarder à arriver. » Poussant une petite exclamation de joie, Lyana suivit son père en sautillant jusqu'au cabinet de consultation. Entrée dans la pièce, elle fila s'asseoir dans un coin, sur un tabouret placé à son intention. Là, elle demeura immobile, prête à observer et à apprendre.

Cela faisait déjà quelques mois que cette routine s'était installée dans la demeure des Reis. Deux ans auparavant, Lyana avait commencé à s'intéresser à la profession de son père et à la médecine, de façon générale. Cela avait débuté par de la curiosité devant les nombreux ouvrages sur ce domaine : désireuse de savoir ce qui passionnait tant le docteur Reis, la jeune fille avait pioché sur les étagères des livres traitant de l'anatomie du corps humain, des multiples maladies que l'homme pouvait contracter ou les différents opérations à pratiquer pour supprimer le mal et remettre les patients sur pieds. D'abord quelque peu effrayée par les descriptions précises et les dessins et schémas remarquablement détaillés de ces ouvrages, Lyana fut de plus en plus fascinée par ce qu'elle lisait. Elle s'émerveillait de la complexité du corps, de tous les éléments qui le composait, de son fonctionnement, de la fonction des organes… Elle se rendait compte que ce dont elle était constituée était aussi remarquable que fragile, apte à se défendre contre certaines attaques mais nécessitait de l'aide pour lutter contre d'autres. Sa vision du monde et du corps humain s'élargissait et cela la fascinait. L'adolescente avait répété ce manège des jours durant, prenant toujours garde à tout ranger et filer avant que son père ne termine son travail. Elle avait peur que le fait de fouiner dans ses manuels pendant qu'il était absent ne lui déplaise. Mais un jour, trop absorbée par ses lectures, elle oublia de surveiller l'heure. Et c'est ainsi, allongée par terre et entourée de lourds volumes de médecine que le docteur Reis la retrouva. Lyana, le nez jusqu'alors penché sur une description du cœur, redressa la tête et, découvrant son père, elle se mordit la lèvre avec embarras. Même si elle était très rarement réprimandée par lui, elle craignait cette fois-ci de l'être pour avoir étalé ses affaires sur le sol. Elle se recroquevilla sur elle-même et marmonna de timides excuses. Son père resta quelques instants immobiles à la fixer puis un sourire se dessina sur son visage et de petites rides amicales se dessinèrent au coin de ses yeux. La jeune fille sentit le soulagement la saisir. Celui-ci s'intensifia lors son père s'agenouilla près d'elle et, tout en luis caressant les cheveux, lui demanda : « Est-ce que tu voudrais que je te montres mon métier ? Que je t'explique et t'apprennes ce que je fais ? » Heureuse de s'en tirer sans se faire disputer, Lyana prit à peine le temps de réfléchir et répondit avec tout l'enthousiasme dont elle était capable : « Oui, s'il te plaît ! Avec plaisir ! »

C'est ainsi que tout débuta. Avec beaucoup de patience et de tendresse, le docteur Reis apprit les bases de la médecine théorique à sa fille. Bien qu'elle soit jeune, le grand homme était heureux de pouvoir partager sa passion pour la médecine avec Lyana. Il avait été de prime abord déconcerté de la trouver dans ses livres aux explications compliquées : les filles de son âge préféraient normalement se retrouver en elles et s'amuser plutôt que de se pencher sur les travaux ennuyeux de leurs parents. Ensuite, il avait senti la joie lui étreindre le cœur à l'idée que sa fille puisse avoir les mêmes intérêts que lui. Il savait que, à travers cet apprentissage et ces échanges, ils deviendraient encore plus proches qu'ils ne l'étaient déjà. L'heureux père tâcha d'y aller en douceur afin de ne pas ennuyer Lyana ou lui saturer les oreilles avec des informations qu'elle pourrait juger trop complexes. Au bout de quelques jours, l'adolescente ne se désintéressa pas de la médecine, bien au contraire ! Elle voulait en savoir plus, au plus grand bonheur du docteur.
Au fil du temps, Lyana s'avéra être une bonne élève à l'intérêt croissant et assimilant toutes les connaissances qui lui étaient données. Elle parvenait à avoir de vraies conversations scientifiques avec son père et lui demandait sans cesse des comptes rendus précises de ses consultations et interventions. Après avoir demandé la permission, la jeune fille avait assisté à quelques visites médicales mais, ce qu'elle souhaitait le plus, c'était assister à une véritable intervention chirurgicale, ce à quoi son père s'était tout d'abord opposé. Non pas qu'il ne voulait pas que son enfant en apprenne davantage mais il jugeait qu'elle était bien jeune pour tenir le coup face à un corps humain ouvert en deux ! La théorie était une chose, la pratique une autre.

Finalement, après des semaines d'argumentations et de supplications de la part des deux partis, le docteur Reis finit par céder. Lyana avait alors tout juste seize ans. La première expérience en chirurgie de l'adolescente se présenta sous la forme d'un marin qui, suite à un accident, s'était fracturé le bras. Lorsqu'elle entra dans le cabinet de consultation, précédée de son père, l'homme souffrait le martyr : le radius et le cubitus s'étaient tous les deux brisés et l'un d'entre eux avait réussi à transpercer la peau, à découvert. Ayant une pensée compatissante pour sa fille, le docteur se mit aussitôt au travail. Un peu en retrait, silencieuse et les yeux grands ouverts, Lyana avait suivit toute l'opération : la façon dont son père avait replacé les os, avec mille précautions, ses mains s'activant avec minutie sur le membre brisé. C'est sous les gémissements du malheureux que le chirurgien avec recousu le bras puis posé une attelle. Un peu plus tard, lorsqu'ils s'étaient retrouvés seuls, le docteur Reis avait simplement demandé à sa fille : « Alors ? » Lyana avait prit son temps avant de répondre. Elle avait imaginé cette première expérience plusieurs fois dans sa tête mais la réalité était bien différente. En découvrant la blessure, la jeune fille n'avait pu s'empêcher de se sentir nauséeuse : il était si impression de voir une fracture ouverte et un bras tout difforme sans le maintien des os ! Mais elle avait bien vite ravalé son dégoût pour observer les moindres faits et gestes de son père. Il était si précis dans ses gestes, ne doutant pas une seconde de ce qu'il faisait. Quant au patient… En proie à une grande souffrance, il s'était entièrement remis aux mains du docteur et un soulagement infini avait envahi son visage lorsque le médecin lui avait annoncé qu'il finirait par se remettre complètement. Lyana leva les yeux vers son père. Elle éprouvait déjà une affection sans bornes pour lui, mais aujourd'hui, c'était autre chose qu'elle ressentait : de la fierté. Elle était fière de son père qui était capable de venir en aide aux gens, de ressouder leurs os, de recoudre leurs plaies, de sauver leur vie. Et elle se rendit compte qu'elle voulait également être capable de faire tout cela. Elle désirait posséder le savoir suffisant pour aider des patients et les délivrer de leur souffrance. La jeune fille prit une grande respiration et déclara : « Papa, je veux devenir médecin. »

Il ne fallut pas longtemps pour que le Docteur Reis prenne Lyana pour assistante. Celle-ci se montrait rapide, efficace et, si certaines interventions la troublèrent, elle n'en laissa jamais rien paraître. Son père ne cessait de l'encourager et de la féliciter : elle était faite pour cela, il en était certain. Il savait cependant que sa fille aurait du mal à se faire une place dans le milieu de la médecine ; une femme exerçant cette profession était très mal vu. Toutefois, il ne doutait pas que la jeune fille, avec son talent et son sacré caractère, saurait jouer des coudes pour se faire une place dans le milieu. De son côté, Lyana adorait ce qu'elle faisait et c'est lorsqu'elle pratiqua sa première intervention qu'elle sentit que c'était sa voie. Il ne fut pas facile de convaincre les patients de se laisser ausculter par une « femme miniature » selon les termes de certains mais l'un d'entre eux finit par accepter. La jeune fille retira sa toute première balle d'un membre avec succès. Elle était douée, c'était indéniable et son père le lui confirma lorsqu'il lui proposa de prendre sa relève une fois qu'il serait trop âgé pour exercer ses fonctions. Bien entendu, Lyana accepta avec la plus grande joie. Son avenir était tout tracé et aucun obstacle ne semblait devoir le perturber.



Poisoned love...



Dans les années qui suivirent, la vie de Lyana s'écoula de manière relativement paisible. Sous l'instruction de son père, elle devint un médecin-chirurgien compétent et intelligent, apte à faire face à n'importe quelle situation. En parallèle, l'adolescente menue à l'épaisse chevelure bouclée se transforma en une belle et grande jeune femme aux yeux bleus pétillants et au caractère bien trempé. L'époque étant ce qu'elle était, elle eu toujours autant de difficultés à se faire accepter comme professionnelle de la médecine et ce en dépit de son père qui ne cessait de l'épauler et de louer ses qualités. Néanmoins, elle continua à soigner qui le voulait bien et savait parfaitement répondre aux critiques qu'on pouvait lui adresser. Les années suivantes auraient dû se dérouler de façon semblable mais le destin en décida autrement.

Un jour, un homme blessé se présenta au cabinet de son père. Ce dernier étant absent, ce fut Lyana qui prit en charge le patient qui n'émit aucune objection à se faire soigner par une femme. S'étant récemment trouvé au milieu d'une bataille, l'homme avait reçu un coup d'épée qui lui avait entaillé une grande partie de la cuisse. Malheureusement pour lui, la plaie s'était infectée. Dès qu'elle vit l'état de la plaie, la jeune femme s'empressa de la nettoyer et de la panser. Ne pouvant le laisser repartir ainsi et devant surveiller la progression de la guérison de sa jambe, Lyana le garda au cabinet pour quelques jours. Afin de faire passer le temps, elle demanda au patient de lui parler, lui raconter d'où il venait et où il allait. C'était également une façon de le faire penser à autre chose qu'à la douleur de sa jambe.  C'est ainsi qu'elle apprit qu'il se nommait Richard Spencer et que c'était un pirate. Lyana n'en avait encore jamais rencontré et, loin d'être effrayée, elle se montra très attentive aux paroles du bandit des mers. Elle qui n'avait jamais connu que les Indes, elle fut fascinée par les histoires de Richard, sa description de certaines îles sur lesquelles il s'était rendu, de la sensation de liberté éprouvée à bord d'un navire, des difficultés rencontrées lors de ses périples, notamment en cas de maladies ou de tempêtes. Lyana buvait littéralement ses paroles et fut flattée lorsque le pirate affirma trouver admirable qu'une femme, jeune et ravissante comme elle, désire se lancer dans la médecine en dépit des nombreux préjugés. Sensible à la gentillesse apparente du blessé et à ses compliments, elle commença à s'attacher à lui.
Lorsqu'il fut suffisamment rétablit et en état de partir, la jeune médecin ne cacha pas sa tristesse. Sans qu'elle ne sache pourquoi, elle avait fini par éprouver de l'affection pour Richard. Aussi, quelle ne fut sa joie lorsque le pirate vint la revoir le lendemain, ainsi que les jours suivants. Dès que Lyana était libre de ses obligations, tout deux passaient du temps ensemble, parlant de tout et de rien. La médecin découvrait de nouvelles sensations, de nouveaux sentiments et cela la surprenait. Après tout, ce n'était pas la première fois qu'elle devait s'occuper d'hommes et les soigner pendant plusieurs jours. Elle avait même gardé des relations sympathiques avec certains d'entre eux. Cependant, contrairement aux patients précédents, converser avec le pirate l'apaisait et la remplissait de joie et, lorsqu'il lui adressait un compliment ou un sourire charmeur, elle ne pouvait s'empêcher de rougir de plaisir et elle sentait les battements de son cœur accélérer. La jeune femme avait maintes fois entendu que les pirates étaient des êtres malfaisants, avides de richesses et de rhum, qui n'avaient aucun intérêt pour ceux qui croisaient leur route. Or, aux yeux de Lyana, tout cela n'était que mensonges : Richard était différent et, elle ne pouvait plus se le cacher, elle en était amoureuse. Aussi, des jours plus tard, lorsque Richard, après lui avoir donné un baiser passionné, lui demanda de s'enfuir avec lui, elle ne put répondre qu'une seule chose : « Oui. »

Si elle avait écouté sa raison ne serait-ce qu'un seul instant, elle aurait su que c'était pure folie que de tout quitter pour suivre un homme qu'elle avait rencontré peu de temps auparavant. Elle aurait su que c'était stupide de quitter son père, son pays et son avenir de médecin pour prendre la mer et vivre selon le bon vouloir du destin. Et, surtout, elle aurait su que, tôt ou tard, elle aurait fini par le regretter. Mais Lyana n'avait aucune envie d'écouter sa raison. C'était son cœur qu'elle voulait suivre, son cœur et cet homme dont elle était tombée éperdument amoureuse. Bien sûr, la jeune femme éprouvait un peu de peur face à cet avenir inconnu et elle savait que son père allait lui manquer. Mais elle savait également que voir Richard partir sans savoir si elle le reverrait un jour lui briserait le cœur. Et que vaut une vie sans amour ? A quoi bon rester tranquillement chez elle et exercer un métier pour lequel elle était peut-être douée mais qui ne lui offrirait jamais le bonheur qu'elle pourrait éprouver près du pirate ? Pour Lyana, la réponse était évidente.

Ils partirent de nuit après s'être rapidement préparés. Lyana avait rédigé une lettre à l'attention de son père. Elle devinait qu'il ne comprendrait pas et qu'il en serait sûrement très attristé mais elle ne doutait pas que son père grand et fort saurait se remettre de sa peine. Son sac rempli d'affaires de voyages sur l'épaule et sa sacoche contenant ses instruments de médecin (cela pouvait toujours lui être utile) dans une main, Lyana suivit Richard à bord d'un navire qui devait les conduire vers une nouvelle vie. Leur destination était une ville nommée Tapioca. Lyana n'avait jamais entendu parlé de ce lieu et Richard lui apprit que seuls les personnes égarées ou celles connaissant déjà ce lieu pouvaient s'y rendre. Enthousiaste à l'idée de découvrir un endroit si mystérieux, la jeune femme s'imagina un endroit magnifique où la vie serait agréable. Elle était impatiente d'y accoster.

Les semaines sur le navire furent longues, surtout les premiers temps pour la jeune femme qui, n'ayant jamais mis les pieds sur un bateau, eut quelques difficultés à s'habituer à ce nouveau mode de vie. Ces petits désagréments mis à part, elle n'éprouvait aucun regret, ni de sentiments de tristesse pour avoir quitter son pays. Elle était ivre de bonheur aux côtés de Richard et, bien qu'un navire ne permette pas une grande intimité, elle goûtait avec plaisir à cette nouvelle vie avec l'homme qui faisait battre son cœur.

Finalement, le navire jeta l'ancre. Ils étaient arrivés à Tapioca. Lyana fut quelque peu déconcertée par cette ville. Tout y était sale, ses habitants avaient des physiques ou des attitudes douteuses et il semblait y régner un chaos indescriptible. On était loin du petit paradis qu'elle s'était imaginée. Un peu déçue, elle était cependant rassurée par la présence de Richard. Ce dernier, à peine le pied posé sur la terre ferme, conduisit la jeune femme dans une auberge. Dans leur chambre, Lyana découvrit de nouveaux plaisirs : elle lui offrit son corps et sa vertu sans aucune hésitation.
Quelques jours passèrent ainsi, les deux amants passant la majorité de leur temps dans leur chambre à s'embrasser, se caresser et s'offrir l'un à l'autre. Tout à son bonheur, la jeune femme ne se rendait pas compte que, une fois l'amour terminé, Richard ne prêtait aucune attention à ce qu'elle disait. Il dormait, faisait les cent pas dans la pièce et, dès que l'envie lui prenait, il retournait près de sa compagne pour lui soutirer quelques caresses. Par la suite, un changement opéra : le pirate sortait pendant des heures sans que Lyana ne sache où il se rendait. Elle n'osait pas s'aventurer seule dans la ville pour le savoir et, dès qu'elle lui posait la question, il disait qu'il avait du travail. Lui faisant confiance, la jeune femme n'insistait pas. Plus tard, elle apprendrait que le bandit des mers, lassé d'elle, allait rendre visite à des prostituées...

C'est trois semaines après leur arrivée à Tapioca que le charme se rompit. Un matin, Lyana se réveilla dans son lit et découvrit que la place près d'elle était libre. Elle attendit quelques heures mais, dans l'après-midi, ne voyant aucun signe de Richard, elle se leva, s'habilla et quitta la pièce. Elle demanda au patron de l'auberge si elle savait où se trouvait son amant et celui-ci lui répondit qu'il était partit tard dans la soirée : lui et le reste de l'équipage reprenaient la mer. L'homme ajouta que le pirate avait assuré que Lyana lui paierait les nuits qu'ils avaient passé dans son établissement. Le monde s'écroula pour la jeune femme qui vacilla, sous le choc. Puis, sans réfléchir, elle courut jusqu'au port, priant pour que tout ceci ne soit qu'une erreur. Richard était sans doute toujours à terre. Il ne l'aurait pas laissé ! Il ne lui aurait jamais fait ça ! Lyana dû cependant se rendre à l'évidence lorsque, arrivée au port, elle constata que l'emplacement du navire qui les avaient conduis à Tapioca était vide. Richard était parti. Il l'avait abandonné. Elle était désormais coincée dans une ville chaotique et totalement inconnue. Seule.



A whole new life



Les débuts de Lyana dans la ville de Tapioca furent tout sauf faciles. Suite à la fuite de Richard, la jeune femme resta quelques temps déboussolée. Elle ne cessait de se reprocher d'avoir fait aveuglément confiance à un pirate. Son cœur trop faible l'avait poussé à se conduire comme une parfaite imbécile. Et maintenant, elle en payait le prix. Prostrée dans la chambre de l'auberge, la jeune femme alternait des périodes de silences hébétés durant lesquels elle se demandait ce qu'elle allait devenir dans une ville régit par le chaos et sans le moindre sou en poche, et des périodes de profondes colères durant lesquelles elle criait et maudissait Richard Spencer en l'insultant de tous les noms. Il l'avait abandonné sans la moindre hésitation et maintenant il voguait tranquillement sur son maudit navire ! C'est dans un de ces accès de colère que Lyana décida de se secouer. Il était hors de question qu'elle dépérisse dans cette ville. Elle n'allait pas faire ce plaisir à ce démon de pirate. De plus, la jeune femme n'était pas du genre à abandonner au moindre obstacle. Au contraire, elle mettait tout en œuvre pour survoler les difficultés ; c'était ainsi que son père l'avait éduqué et elle avait la ferme intention de ne pas le trahir. Elle allait tout faire pour s'en sortir et survivre.

Sa priorité étant d'obtenir de l'argent, Lyana allait faire ce qu'elle savait de mieux : soigner les gens. Elle s'estima chanceuse d'avoir ces aptitudes qui lui éviteraient d'exercer des professions peu valorisantes comme la prostitution. Elle se félicita également d'avoir emporté son matériel de médecine avec elle : elle pourrait panser les plaies de façon optimale mais aussi prouver qu'elle était une professionnelle. De cette façon, les gens lui accorderaient sans doute plus facilement leur confiance. La seule difficulté que la jeune femme craignait de rencontrer était liée à son sexe : elle ignorait si les habitants de Tapioca et les visiteurs seraient plus enclins que dans les Indes à faire confiance à une femme pour les soigner.
Laissant de côté son inquiétude, Lyana se lança, sacoche à la main, dans les rues de Tapioca à la recherche d'éventuels patients. La jeune femme commença par arpenter l'embarcadère. Par expérience, elle savait que les personnes travaillant dans les ports étaient facilement sujets aux blessures. De même, les nouveaux arrivants pouvaient présenter quelques plaies ou maladies qu'ils n'avaient pas réussi à soigner lors de leurs périples en mer. Là, elle pu venir en aide quelques personnes pour des écorchures ou des maux bénins. A chaque intervention, elle se présenta et indiqua qu'elle était disponible si, dans l'avenir, d'autres personnes auraient besoins de ses soins. Après l'embarcadère, elle longea les rues de Tapioca, découvrant la ville au fur et à mesure qu'elle cherchait des patients et qu'elle se présentait. A sa grande surprise et à son plus grand plaisir, les habitants de cette ville insalubre ne virent aucune objection à ce que cela soit une femme qui panse leurs plaies. Finalement, cette ville présentait au moins un avantage.
Jour après jour, Lyana fit sa ronde dans Tapioca à la recherche de malades ou de blessés ce qui, dans un endroit pareil, n'était pas difficile à trouver. Ses journées étaient bien remplis et elle parvenait à gagner quelques pièces. Petit à petit, la rumeur qu'un médecin se trouvait à Tapioca fit le tour de l'île et ce ne fut plus à Lyana d'aller systématiquement vers ses patients : ces derniers allaient d'eux-même voir la jeune femme.

Les années passèrent et, contre toute attente, Lyana s'accoutuma parfaitement à sa nouvelle vie. Ses compétences et le bouche à oreille suffirent pour lui tailler une bonne réputation; désormais, tous savaient qu'un médecin compétent était à leur disposition. La jeune femme parvint à gagner suffisamment d'argent pour rembourser sa dette au patron de l'auberge et se trouver un petit logement. Finalement, sa mésaventure eut des suites plutôt favorables puisqu'elle permis à Lyana de faire quotidiennement ce dont elle rêvait depuis son adolescence : soigner des gens et être reconnue pour cela.


© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Isabel Cruzar
₪ Capitaine du Bloody Grace

Hoist the colors!
₪ BOUTEILLES À LA MER :
248
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Penelope Cruz
₪ ALTER EGO :
None
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Mante Religieuse
₪ PHRASE FETICHE :
Prends ce que tu veux sans ne jamais rien donner
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Mar 26 Avr - 23:15

Bienvenue à Bord !
₪ Si Tu Veux Voguer Parmi Nous...
Avant de te lancer dans la rédaction de ta fiche, il est impératif que tu ailles consulter le Guide du Marin d'eau Douce ! Comment y accéder ? Clique donc sur l'image suivante :

Tout d'abord, laisse moi te remercier de ton inscription au nom de tout le Staff de Raging Oceans ! Nous avons tous vraiment hâte de pouvoir t'accueillir en tant que membre validé dans notre bel équipage ! Mais avant, souviens-toi que tu disposes de dix jours pour compléter ta fiche, à moins que tu aies besoin d'un délai supplémentaire... Auquel cas, n'oublie pas d'en faire la demande auprès d'un membre de l'équipe administrative (par MP ou à la suite de ce message). Ça y est, tu es prêt à larguer les amarres ? Génial ! Il ne me reste donc plus qu'à te souhaiter bon courage pour remplir ta fiche, dans ce cas !

₪ C'est ma Tournée !
Aliiiiiii! *Admire la magnifique chevelure flotter au vent* Trop contente de te voir ici, je languis de lire ton histoire! Merci d'avoir pris un PV, un de Tapioca en plus, je vais pouvoir t'embêter quand j'aurais trop bu... Certaines habitudes ne changent pas xD En tout cas n'hésite pas si tu as des questions, tu sais où nous trouver Wink
Abordage À L'ABORDAGE, MATELOT ! Abordage
©️ Méphi.

_________________

Offre-moi cet horizon...
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gillian Sheppard
₪ Trésorier du Burning Bright


₪ BOUTEILLES À LA MER :
346
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Travis Fimmel
₪ ALTER EGO :
/
₪ PORT D'ANCRAGE :
Le Burning Bright & La Taverne de Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Matelot & Trésorier sur le Burning Bright. Ex-détenu de la prison de Sophistown. Anarqueur à temps plein & Parieur compulsif.
₪ PHRASE FETICHE :
On fait un petit pari ?
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Mer 27 Avr - 1:25
MON TRÉSOOOOOOOOOOR gni gni gni gni gni gni gni
Contente de te revoir parmi nous !
Bon courage pour ce joli personnage !
*va aller finir sa propre fiche*

_________________

If you're gonna play the game, boy
Ya gotta learn to play it right

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Aylin Miller
₪ Second du Bloody Grace


₪ BOUTEILLES À LA MER :
116
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katie Mcgrath
₪ ALTER EGO :
Nop
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Vierge Effarouchée
₪ PHRASE FETICHE :
La liberté que nous cherchons n’est pas une contrée lointaine, elle est en nous.
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Mer 27 Avr - 5:06
Alllllliiiiii coeur

Trop contente de te voir parmi nous, puis j'adore ton choix de pv ^^

En tout bon courage pour ta fiche !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lyana Reis
₪ Médecin


₪ BOUTEILLES À LA MER :
172
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Caitriona Balfe
₪ ALTER EGO :
Nope
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Médecin à Tapioca
₪ PHRASE FETICHE :
Serrez les dents, ça risque de faire mal !
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Mer 27 Avr - 9:05
Hiiiii ! Merci beaucoup pour l'accueil ! coeur coeur coeur

Trop contente d'être de nouveau parmi vous ! yay

_________________


Doctor & Lady


Being a good Doctor is not incompatible with being a true Woman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lenora Eastwood
₪ Fille de l'amiral


₪ BOUTEILLES À LA MER :
480
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Emilia Clarke
₪ ALTER EGO :
//
₪ STATUT SOCIAL :
Otage à bord du Burning Bright
₪ PHRASE FETICHE :
Ça porte malheur d’avoir une femme à bord, même une femme miniature.
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Mer 27 Avr - 13:52
MAMOUNETTE  gne gni baignoire
Ravie d'avoir pu te corrompre & de te retrouver après tout ce temps...  amazed
En plus tu prends Lyana, elle est trop badass et parfaite pour toiiiiii (oui, je le décrète officiellement ^^ )
Bon courage pour ta fichounette et, bien sûr, n'hésite pas en cas de besoin yay

_________________


They'll never take her alive if they take her home
Now she's here and she is on her knees... & she won't apologize for the cheating and the lies but she can't stand being this way. & you can see it in her eyes : she will kill them if they try to send her back to her grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lyana Reis
₪ Médecin


₪ BOUTEILLES À LA MER :
172
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Caitriona Balfe
₪ ALTER EGO :
Nope
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Médecin à Tapioca
₪ PHRASE FETICHE :
Serrez les dents, ça risque de faire mal !
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Mer 27 Avr - 14:09
yay

Avouez, vous l'aviez créé pour moi ce perso avec le prénom Lyana en plus ! Razz

_________________


Doctor & Lady


Being a good Doctor is not incompatible with being a true Woman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ace Spades
₪ Capitaine du Burning Bright


₪ BOUTEILLES À LA MER :
89
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Michael Fassbender
₪ ALTER EGO :
/
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Enfoiré de pirate
₪ PHRASE FETICHE :
Et quand il aura crevé, son enfer aura un gout de paradis tellement il aura dérouillé.
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Mer 27 Avr - 19:37
OMG Docteur Aliiii gni coeur* coeur*

Bienvenueee parmi nous, Hihihi avoue on te manquait trop !! hey you
En plus tu joues encore une Lyana (décidément), espérons que celle-ci ne finira pas à l'eau What a Face

(et ça joue encore la sainte nitouche qui détourne d'honnêtes pirates >>)

_________________


Out on the front line
Don't worry I'll be fine, the story is just beginning. I say goodbye to my weakness, so long to the regrets & now I see the world through diamond eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lyana Reis
₪ Médecin


₪ BOUTEILLES À LA MER :
172
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Caitriona Balfe
₪ ALTER EGO :
Nope
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Médecin à Tapioca
₪ PHRASE FETICHE :
Serrez les dents, ça risque de faire mal !
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Jeu 28 Avr - 18:47
Ouiii vous me manquiez group hug

Héhé je sais nager cette fois-ci ! nage

_________________


Doctor & Lady


Being a good Doctor is not incompatible with being a true Woman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Isabel Cruzar
₪ Capitaine du Bloody Grace

Hoist the colors!
₪ BOUTEILLES À LA MER :
248
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Penelope Cruz
₪ ALTER EGO :
None
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Mante Religieuse
₪ PHRASE FETICHE :
Prends ce que tu veux sans ne jamais rien donner
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Jeu 28 Avr - 22:08
On devrait quand même vérifier u_u

*Pousse Ali à l'eau*

_________________

Offre-moi cet horizon...
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Jamie Wellington
₪ Capitaine du Wimpo-Wimpo


₪ BOUTEILLES À LA MER :
125
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Johnny depp
₪ ALTER EGO :
//
₪ PHRASE FETICHE :
Dead Men Tell No Tales
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Dim 1 Mai - 10:40
Etant le PREMIER membre validé (GILLIAN A ENCORE TRICHE Batteman ), je te souhaite la bienvenu parmi nous Ali!!

_________________



Si vous arrivez à monter ici, sans utiliser de corde, je pourrais éventuellement envisager qu'on puisse partir en mer ! J'ai bien dit, éventuellement ! ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lyana Reis
₪ Médecin


₪ BOUTEILLES À LA MER :
172
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Caitriona Balfe
₪ ALTER EGO :
Nope
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Médecin à Tapioca
₪ PHRASE FETICHE :
Serrez les dents, ça risque de faire mal !
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Lun 2 Mai - 17:02
Mercii ! Smile

Je pense avoir terminé ma fiche !

_________________


Doctor & Lady


Being a good Doctor is not incompatible with being a true Woman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lenora Eastwood
₪ Fille de l'amiral


₪ BOUTEILLES À LA MER :
480
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Emilia Clarke
₪ ALTER EGO :
//
₪ STATUT SOCIAL :
Otage à bord du Burning Bright
₪ PHRASE FETICHE :
Ça porte malheur d’avoir une femme à bord, même une femme miniature.
MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   Lun 2 Mai - 17:11

Engagé, Moussaillon !
₪ L'océan Indien T'offre ses Secrets !
Ça y est, vieux loup de mer, tu as réussi à te retrouver à bord du navire ! Alors, qu'est-ce que ça fait ? Tu n'as pas le mal de mer, au moins ? Ce serait vraiment dommage ! Bon, trêve de plaisanterie, c'est maintenant que les choses sérieuses commencent pour toi, matelot ! Tu es validé, ce qui signifie que tu peux désormais aller poster dans les autres parties du forum : la cabine où tu établis tes liens & tes RPs, la soute où tu peux flooder et jouer tout ton soûl mais surtout la partie RP ! Bah oui, c'est quand même pour ça que t'es là à la base, non ? Va donc consulter la seconde partie du guide du marin d'eau douce si tu veux être sûr de ne passer à côté de rien d'important ! En tout cas, encore un gros merci de la part du Staff pour tenter l'aventure parmi nous... Le forum t'ouvre ses bras, c'est maintenant à toi de jouer !
QUE L'ESPRIT DES EAUX T'ACCOMPAGNE !
© Méphi.

_________________


They'll never take her alive if they take her home
Now she's here and she is on her knees... & she won't apologize for the cheating and the lies but she can't stand being this way. & you can see it in her eyes : she will kill them if they try to send her back to her grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !   
Revenir en haut Aller en bas
 

Lyana Reis • I'm not only a lady, I'm a doctor !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lady Em
» Lady Fleur-de-Lys arrive /o/
» Lady Vava ~ Forum d'avatar
» Tutorial Delete Doctor
» Série TV - Doctor Who

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raging Oceans :: Bienvenue à Bord !-