FERMETURE DU FORUM pour plus d'explications c'est ICI

Partagez | 
 

 |[Flashback]| « Together, one last time. » ₪ Aylin&Lenora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Lenora Eastwood
₪ Fille de l'amiral


₪ BOUTEILLES À LA MER :
480
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Emilia Clarke
₪ ALTER EGO :
//
₪ STATUT SOCIAL :
Otage à bord du Burning Bright
₪ PHRASE FETICHE :
Ça porte malheur d’avoir une femme à bord, même une femme miniature.
MessageSujet: |[Flashback]| « Together, one last time. » ₪ Aylin&Lenora   Ven 6 Mai - 23:18


Friends show their love in times of trouble, not in happiness.

C
e jour était spécial, l'un de ceux qui marquaient une vie. Lenora, alors âgée de 13 ans, était encore loin de se douter qu'elle ne parviendrait jamais à l'oublier.
Sa meilleure amie allait se marier dans quelques instants et la fille de l'amiral de la Compagnie des Indes Orientales ne savait pas sur quel pied danser. D'un côté, elle ne pouvait empêcher la liesse ambiante de l'envahir : tout le monde était surexcité par la noce et l'annonce des festivités à venir. Après tout, il s'agissait d'une union tout à fait remarquable entre une jeune comtesse irlandaise et le digne fils d'un Lord anglais... La réception ne pouvait qu'être grandiose, les privilégiés qui étaient conviés étaient si chanceux ! Cependant, une ombre planait sur le cœur de la jeune héritière Eastwood. Aylin Miller, la fiancée, n'était pas heureuse et seule Lenora semblait s'en préoccuper. Les demoiselles se connaissaient depuis toujours, ou du moins d'aussi loin que la jeune fille aux cheveux d'opale s'en souvînt. En dépit de leur trois années d'écart, une réelle et profonde amitié les liait, à la manière de deux âmes jumelles qui s'étaient trouvées et qui ne pouvaient s'épanouir qu'ensemble.
Ainsi, Leny ne pouvait que souffrir en sachant sa meilleure amie si malheureuse. La cause de son tourment ? Nulle autre que son fiancé ! Ce goujat s'était révélé être infidèle à Aylin, et ce avant même le mariage ! Lorsqu'elle pensait à Wesley Bloom, l'adolescente à la crinière argentée ne pouvait s'empêcher de serrer les poings et de grincer des dents. Elle ne l'avait jamais vraiment apprécié et, en retour, il ne lui avait jamais franchement accordé d'attention mais, depuis qu'elle était au courant de ses agissements, la jeune fille ne pouvait retenir sa colère qu'à grand-peine. Désormais, lorsqu'elle se trouvait en sa présence, c'était avec une attitude glaciale qu'elle le traitait. Oh, bien sûr, son père n'avait pas manqué de la rappeler à l'ordre, mais tout ceci était plus fort qu'elle.

En présence de la future mariée, en revanche, Lenora ne savait pas vraiment comment se comporter. Elle faisait tout ce qui était en son pouvoir pour réconforter son amie, cela allait de soi, mais elle ignorait si elle pouvait librement faire outrage au nom de Wesley Bloom devant elle. Le fait était que l'Irlandaise était profondément éprise de son fiancé, et cela depuis déjà un long moment... Alors la fille de l'amiral hésitait : Aylin pouvait-elle endurer les brimades à l'égard de son futur époux ou le défendrait-elle encore après l'humiliation qu'il lui avait fait subir ? L'adolescente n'allait pas tarder à le savoir. En effet, en tant que compagne de choix et meilleure amie de la comtesse, Leny s'était vue attribuer la tâche d'épauler son aînée dans ses préparatifs. Il s'agissait d'être présente au moment où les domestiques lui enfileraient sa robe immaculée et arrangeraient ses cheveux, principalement, mais cela lui donnait également le privilège de s'entretenir seule-à-seule avec elle avant qu'elle ne fût menée devant l'autel.
Ce fut d'une main légèrement tremblante que Lenora cogna contre la porte des appartements de son amie. « Aylin, c'est moi ! Je peux entrer ? » s'enquit-elle plus par soucis des formalités qu'autre chose car elle n'attendit pas la réponse pour pousser le battant de bois et faire son entrée dans la pièce. Elle prit soin de refermer la porte derrière elle avant de reporter toute son attention vers l'intérieur des appartements. La salle était inondée de lumière, rien de bien surprenant par une belle journée dans les Indes, et une brise légère faisait danser les drapés légers des rideaux servant à protéger la chambre du soleil et de sa chaleur. Les domestiques n'avaient pas encore fait leur apparition, du moins était-ce que la jeune demoiselle avait déduit en remarquant l'absence d'activité régnant en ces lieux. Nul doute qu'Aylin se serait déjà retrouvée à moitié apprêtée si cela avait été le cas.

« Est-ce que tout va bien ? » demanda alors l'héritière Eastwood en posant les yeux sur la mine triste de son amie. Cette dernière était abattue, Leny le savait bien, et pourtant elle avait décidé d'épouser Wesley malgré tout. La cadette ne pouvait s'empêcher d'admirer l'Irlandaise pour sa détermination, malgré le fait que, à sa place, jamais Lenora n'aurait pris une telle décision. Non, elle aurait tout annulé, et coupé tous les ponts avec le malotru... D'ailleurs, elle avait bien du mal à comprendre la comtesse dans son choix : toutes deux avaient toujours rêvé de liberté et d'aventure, pourquoi se condamnait-elle ainsi à une vie de souffrance et de chagrin ?

₪ Aylin & Leny ₪
© Méphi.

_________________


They'll never take her alive if they take her home
Now she's here and she is on her knees... & she won't apologize for the cheating and the lies but she can't stand being this way. & you can see it in her eyes : she will kill them if they try to send her back to her grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Aylin Miller
₪ Second du Bloody Grace


₪ BOUTEILLES À LA MER :
116
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katie Mcgrath
₪ ALTER EGO :
Nop
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Vierge Effarouchée
₪ PHRASE FETICHE :
La liberté que nous cherchons n’est pas une contrée lointaine, elle est en nous.
MessageSujet: Re: |[Flashback]| « Together, one last time. » ₪ Aylin&Lenora   Sam 7 Mai - 17:21


« Together, one last time. »

Se tenant à sa fenêtre, Aylin observait le monde évolué, elle distinguait des visages heureux, des parents auprès de leurs enfants, des éclats de rire, des véritables représentations de l'amour, un sentiment bien cruel à son égard. Le coeur sur la main, elle se disait que si au moins les gens autour d'elle avaient une belle vie, cela lui suffirait, après tout, elle était née femme, son seul devoir était de servir son mari et si Dieu lui voulait, lui donner des héritiers. La jeune comtesse accomplirait ce qu'y était attendue d'une personne de son rang, malgré la tristesse de son âme. Chaque fois qu'elle fermait les yeux, Aylin revoyait la scène, Wesley, cette femme, leurs lèvres liées, sa main posée sur sa jambe dénudée. Comment avait-il pu lui faire ça ? Durant toutes ses années auprès de lui, elle lui avait offert son coeur, n'ayant aimé et rêver que de lui, il était son avenir, un avenir qu'elle avait imaginé radieux et à présent, l'impression de suffoquer la submergeait. Des larmes s'écoulèrent sur ses joues et pour une fois, elle ne les retint pas, profitant d'être seule pour laisser son chagrin prendre le dessus.

Son repas du matin était toujours sur le plateau, Aylin n'y avait pas toucher et ce petit jeu durait depuis sa grande découverte. Les serviteurs pensaient au stress du mariage, les Bloom, eux ne s'en souciaient guère. Hormis auprès du père, elle ne s'était jamais sentie à sa place, et pourtant, elle donnait toujours une bonne image et se montrait respectueuse, ne voulant pas trahir la mémoire de ses parents. Cela avait été leur décision de la fiancée à Wesley, ainsi que de la laisser en Inde. Cela lui avait surement sauvé la vie, mais qu'elle serait sa vie ? Devrait-elle se forcer à sourire jusqu'à que la mort l'emporte ?

Séchant ses larmes avec le revers d'une de ses mains, elle s'éloigna de la fenêtre et s'installa à sa coiffeuse. Le reflet que renvoyait son miroir ne lui plaisait guère, mais Aylin n'arrivait à surpasser la douleur. Elle avait essayé de se montrer forte après la mort de ses parents, car il y avait Wesley, mais en réalisant qu'elle n'était surement pour lui qu'une fortune, elle n'avait plus goût à rien. Sa vie n'avait été qu'un mensonge qui avait brisé son coeur. Une part d'elle avait espéré, en voyant son oncle la veille, qu'il la sauve de ce mariage, mais à présent, la comtesse était décidée à tenir son engagement. Une promesse était une promesse, et si, Wesley lui était infidèle, en tant que qualité d'épouse, elle lui serait fidèle et aimante, telle serait son destin.

Ouvrant sa boîte à bijoux, elle tomba sur le bijou offert par Declan, son domestique en Irlande, elle ne l'avait jamais revu depuis son départ du château. Son pays natal lui manquait, ses verdures à perte de vue, les moutons. Tout ce qu'elle retrouvait ici, c'était l'Océan, un paysage rassurant. Dès son plus jeune âge, elle avait attiré par cette étendue d'eau et elle ignorait encore à quel point, elle était liée à elle. Enfilant le collier autour de son cou, elle entendit cogner à la porte.

« Aylin, c'est moi ! Je peux entrer ? »

Une voix qui la ramena à la réalité, son amie de toujours venait de rentrer dans la pièce. Tant que Lenora était près d'elle, la force ne la quittait pas. Dans tout le pays, elle était la seule sur laquelle elle pouvait compter et savait qu'elle ne la trahirait pas, comme elle l'avait déjà été. Leur amitié sincère et pure se retrouvait à être le pilier de sa vie. Tournant le visage vers elle, un léger sourire apparut sur son visage, ne voulant pas se montrer impolie à son égard en gardant cet air mélancolique.

« Est-ce que tout va bien ? »

Garder le contrôle de soi n'était pas simple, surtout avec ce genre de question et encore plus face à Leny. Rien n'allait dans sa vie depuis la mort de ses parents. Pourquoi son père avait-il décidé de les emmener en Inde ? S'ils étaient restées en Irlande, peut-être seraient-ils encore en vie ? Finalement, elle décida de formuler d'une voix calme :

- C'est le jour de mon mariage, je suis la personne la plus heureuse au monde.

Cela ressemblait beaucoup à une phrase bateau, le genre de texte écrit d'avance pour coller à l'image d'une future mariée. Comme d'habitude, Aylin voulait paraître bien sûr toutes mesures et ne pas avoir à décevoir ceux qui attendaient ce mariage avec impatiente. En tout cas, cela aurait pu très bien fonctionner, mais quand ses yeux tombèrent dans ceux de Leny, les larmes vinrent couler à nouveau. Entre ses sanglots, elle annonça :

- Oh Leny, si mes parents pouvaient être encore de ce monde.

₪ Leny & Aylin ₪
© Méphi.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lenora Eastwood
₪ Fille de l'amiral


₪ BOUTEILLES À LA MER :
480
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Emilia Clarke
₪ ALTER EGO :
//
₪ STATUT SOCIAL :
Otage à bord du Burning Bright
₪ PHRASE FETICHE :
Ça porte malheur d’avoir une femme à bord, même une femme miniature.
MessageSujet: Re: |[Flashback]| « Together, one last time. » ₪ Aylin&Lenora   Dim 8 Mai - 20:05


Friends show their love in times of trouble, not in happiness.

A
ylin avait beau tenter de lui sourire, Lenora n'était pas dupe. La tristesse qu'elle pouvait lire dans son regard était sans appel, et ce n'était pas avec le faible rictus de joie qu'elle avait tenté d'esquisser qu'elle allait convaincre l'adolescente ! Cependant, au lieu de s'offenser et de llui reprocher son attitude, la fille de l'amiral adressa un regard compatissant à sa meilleure amie. La jeune comtesse avait besoin de soutien, et c'était exactement ce que l'héritière Eastwood était venue lui apporter. Elle s'était donc enquit de son état et la réponse que l'Irlandaise lui offrit fendit le cœur de la demoiselle aux cheveux d'opale. « C'est le jour de mon mariage, je suis la personne la plus heureuse au monde. » avait déclamé la future mariée avec un calme qui fit bouillonner le sang de la cadette. Elle avait envie de lui crier d'arrêter de dire n'importe quoi et de la traiter comme si elle était une personne de la haute société comme les autres et non sa meilleure amie. Elle voulait la secouer dans tous les sens pour lui faire avouer ses vrais sentiments... Mais elle n'en fit rien, elle n'émit pas un seul son. La native des Indes s'était contenté de serrer les poings pour réprimer sa révolte et elle avait attendu en silence, lançant un regard lourd de sens à la future madame Wesley Bloom. Elle connaissait suffisamment son interlocutrice pour savoir que la brusquer ne servirait à rien dans le cas présent, même si cela frustrait beaucoup la petite Lenora et son tempérament explosif. Non, malgré tous leurs points communs, Aylin n'était pas comme elle : elle était presque une Dame, une jeune femme parmi les plus accomplies de l'Empire Britannique au tempérament aussi doux que la soie.
Pourtant, les bonnes manières n'avaient pas leur place entre les deux amies et ce fut tout naturellement que l'image de la comtesse modèle vola en éclat lorsque cette dernière fut incapable de retenir ses larmes plus longtemps. Sans plus chercher à se cacher, elle fit part de ses pensées à la fille de l'amiral. « Oh Leny, si mes parents pouvaient être encore de ce monde ! »

En voyant son aînée pleurer, l'héritière Eastwood s'était précipitée auprès d'elle pour la réconforter. Sans aucune cérémonie, elle la prit dans ses bras et la serra contre elle, l'encourageant ainsi à verser autant de larmes qu'elle le souhaitait. « Ils seraient si fiers de toi ! » dit-elle doucement, se mordant la langue pour s'empêcher de formuler à voix haute le reste de ses pensées : et ils t'auraient empêché d'épouser ce mufle de Wesley Bloom... Son amie n'avait nullement besoin d'entendre de telles paroles en cet instant. Après quelques instants, et une fois Aylin calmée, Lenora s'écarta de la comtesse. Elle lui sourit avec toute la tendresse dont elle était capable et prit ses mains entre les siennes. « Allons, viens t'asseoir. » reprit-elle en l'entraînant vers l'élégant petit canapé qui meublait les appartements de l'Irlandaise. La cadette prit une profonde inspiration et laissa son attention dériver vers l'extérieur. Ce pays n'était jamais calme, et cela qu'il fît jour ou nuit. Dehors, l'agitation semblait lointaine mais le vent portait les bruits de la ville à l'intérieur de la pièce. Combien de personnes s'employaient-elles actuellement à préparer la noce ? Les invités étaient-ils prêts ? Et où donc se trouvaient les domestiques censées prendre Aylin en charge ? La jeune fille poussa un soupir. Avait-elle le droit de tenter de convaincre son amie de renoncer à cette union en dépit de toutes les convenances, même si c'était pour son bien ? Elle n'en avait aucune idée. D'ailleurs, pour commencer, il aurait fallu savoir ce que la principale intéressée voulait réellement. Et il n'y avait qu'un seul moyen pour parvenir à ce résultat : lui demander.
Leny était su le point de passer à l'acte et de poser franchement la question à la jeune comtesse quand les domestiques firent leur entrée. Il s'agissait de deux Indiennes que la famille Bloom employait depuis qu'ils avaient emménagé ici et, en vue de leurs mines désolées, leur retard ne semblait pas être du à leur manque de motivation mais plutôt, Leny le sentait, à une lubie de la maîtresse de maison qui leur avait certainement demandé d'effectuer une tâche incongrue et fastidieuse alors qu'elles auraient du se trouver auprès de la fiancée. « Ah, vous voilà ! » s'exclama l'adolescente sans se soucier de l'étiquette. Elle connaissait ces femmes depuis des années, après tout, et chacune savait que la demoiselle n'était pas du genre à s'encombrer du cérémonial habituel si elle pouvait s'en passer. De plus, elle n'avait nullement usé d'un ton de reproches pour s'adresser à elles, il s'agissait simplement d'une constatation émise à haute voix.

Le moment n'était plus à la confidence, avec de tels témoins, et les deux amies s'étaient lâché les mains au moment où les domestiques étaient entrées afin de ne pas se retrouver dans une situation trop gênante. Cependant, Lenora n'avait toujours pas abandonné l'idée de connaître le fond de la pensée d'Aylin... Il fallait simplement que la jeune fille trouvât un prétexte pour les éloigner quelques temps ! En silence, elle observait donc les deux femmes s'affairer dans la pièce en attendant l'éclair de génie qui lui permettrait de les faire sortir quelques minutes. Son visage s'illumina quand l'idée lui vint à l'esprit. « Oh, quelle chaleur ! » dit-elle en faisant mine de s'éventer avec sa main. « Pourriez-vous aller nous chercher des rafraîchissements, je vous prie ? » demanda-t-elle, un grand sourire innocent accroché aux lèvres. Suspendant leurs gestes, les domestiques posèrent les yeux tour à tour sur Lenora et sur Aylin, puis échangèrent un regard entre elles avant de hocher la tête et d'accéder à la requête de l'héritière Eastwood. À treize ans, personne n'est jamais subtil et, pourtant, Leny était convaincue que c'était uniquement grâce à son idée que les deux femmes s'étaient retirées, et non parce qu'elles avaient bien remarqué que leur jeune maîtresse avait besoin d'un peu de repos et d'un moment d'intimité avec son amie.
Une fois qu'elles furent dehors, la fille de l'amiral se tourna vers la comtesse. Affichant un air déterminé, elle ne comptait pas y aller par quatre chemins et ce fut avec sérieux qu'elle planta son regard dans celui de son amie. « Aylin, es-tu toujours amoureuse de Wesley ? » La question était certes directe mais c'était le petit éclat qui brillait dans les yeux de la native des Indes, annonçant qu'elle avait une idée derrière la tête, qui était le plus à craindre...

₪ Aylin & Leny ₪
© Méphi.

_________________


They'll never take her alive if they take her home
Now she's here and she is on her knees... & she won't apologize for the cheating and the lies but she can't stand being this way. & you can see it in her eyes : she will kill them if they try to send her back to her grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Aylin Miller
₪ Second du Bloody Grace


₪ BOUTEILLES À LA MER :
116
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katie Mcgrath
₪ ALTER EGO :
Nop
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Vierge Effarouchée
₪ PHRASE FETICHE :
La liberté que nous cherchons n’est pas une contrée lointaine, elle est en nous.
MessageSujet: Re: |[Flashback]| « Together, one last time. » ₪ Aylin&Lenora   Jeu 12 Mai - 19:52


« Together, one last time. »


Son amie d'enfance près d'elle, la jeune comtesse avait d'abord essayé de garder contenance, agissant comme une personne de son rang, sachant qu'il n'était pas convenable pour une dame de se laisser aller aux larmes, mais les retenir dans le cas présent, lui était impossible, tout comme paraître heureuse. Ses parents lui manquaient, surtout dans les circonstances actuelles, une mariée se devait toujours d'être accompagnée par son père, mais son père n'était plus et malgré l'amour qu'elle portait à son oncle, il ne pourrait jamais le remplacer. Ses parents avaient été aimants, Aylin avait eu une enfance très heureuse, malgré tout ce qu'on attendait d'elle, mais pour eux, par amour pour les siens, elle avait appris à être accomplie et distinguée, la brunette savait rester à sa place de femme et c'était réellement ce qui la déchirait, entre les désirs de son coeur brisé et ce qu'on lui avait enseignées.

« Ils seraient si fiers de toi ! »

Dans les bras de Lenny, ses larmes coulaient, laissant toutes les peines de son coeur s'évacuer. Il était si bon d'avoir une amie sur qui elle pouvait compter et surtout n'avoir pas peur de se dévoiler. La jeune demoiselle était celle qui la connaissait le plus, celle qui savait pour son goût de l'aventure, un loisir, que peu, imaginerait en apercevant les bonnes manières et la douceur d'Aylin. Il lui fallutquelques instants pour reprendre du poil de la bête et une fois calmée, la fille de l'Amiral s'éloigna pour lui sourire, un sourire qui lui réchauffa le coeur. Prenant ses mains dans les siennes, elle annonça :

« Allons, viens t'asseoir. »

Tel un pantin, Aylin se laissa guider jusqu'au sofa de sa chambre. De là, le silence s'installa. Pleurer sur l'épaule d'une amie lui avait beaucoup de bien, s'était comme se ressourcer, oui, elle reprenait de la forcer pour affronter le mariage à venir. N'était-ce pas décevant de devoir simplement subir son mariage au lieu de l'attendre avec impatiente ? Elle avait longtemps été dans cette optique, ce rêve de prince charmant et de mariage parfait, mais tout avait volé en éclats à présent. Réaliser à quel point où n'avait joué avec elle, était aussi douloureux que de le voir dans les bras de cette fille. Les bruits qui venaient de l'extérieur ne semblaient n'être que des murmures à ses oreilles. La comtesse était perdue dans ses souvenirs, voyant le visage de ses parents, leurs sourires, malgré leurs décès, ils restaient une part importante de sa vie.

Entendre de nouveau la porte de s'ouvrir, les deux confidentes se lâchèrent les mains pour ne pas mettre mal à l'aise les domestiques. En comparer de tous les habitants de la maison Bloom, Aylin était sans doute celle la plus appréciable à servir. Jamais, un mot plus haut que l'autre, les accueillant avec le sourire et se montrant très agréable avec eux. Comme disait sa mère, il fallait bien traiter son personnel, si on voulait être bien traité en retour. C'était bien pour ça qu'Aylin ne fit aucune remarque par rapport au retard, se doutant bien que cela ne devait pas être de leurs faits.

« Ah, vous voilà ! »

Voir Leny réagir ainsi, ne la surprenait même plus. Il lui arrivait souvent de l'envier, oui, elle agissait comme elle le souhaite, sans chercher à plaire, ni même à coller à l'étiquette, l'inverse d'elle-même pour dire. Restant à sa place, le temps que les domestiques rangeaient sa chambre et surtout préparaient tous les ustensiles utiles pour la préparer. Elle remarqua que Lenora avait une idée en tête rien quand voyant l'illumination sur son visage. Qu'avait-elle encore préparé ? Le mot, encore, était quand même bien exagéré, car niveau, idée aventure, elles pouvaient se retrouver en bon ex aequo, sauf qu'Aylin avait moins la tête de l'emploi.


« Oh, quelle chaleur ! Pourriez-vous aller nous chercher des rafraîchissements, je vous prie ? »

Aylin ne put s'empêcher de sourire face à cette scène. Est-ce que son amie réalisait à tel point ce n'était pas crédible ? Ce genre de demande aurait très bien pu coller à Alina, mais certainement pas à la fille de l'Amiral. Enfin, les domestiques après les avoir observées toutes les deux, décidèrent de quitter la chambre. Eh oui, à deux, alors qu'une aurait pu suffire pour aller chercher des rafraîchissements, preuve qu'elles avaient compris que Lenora voulait les éloigner. Aylin tourna le visage vers son ami, s'attendant à tout....


« Aylin, es-tu toujours amoureuse de Wesley ? »

...sauf a cette question. Puis le regard pétillant de Leny ne lui disait rien qui vaille, qu'est-ce que son cerveau avait bien pu trouver comme plan ? Surtout face à une telle question. L'étonnement pouvait facilement se lire sur son visage, tout comme la gêne occasionnée. Oui, ce n'était pas choses aisées de parler sentiment, surtout avec ce qu'elle endurait. Un coeur brisée face à un mariage à venir. Plantant son regard face à elle, Aylin réfléchissait à sa question, mais surtout à sa réponse. Cela prouvait a-t-elle point elle était perdue, car il y a encore quelques semaines, elle aurait répondu que Wesley était l'homme de sa vie sans attendre une seconde. Prenant une grande aspiration, elle annonça :

- Depuis l'enfance, je suis destinée à lui, je l'ai aimée, imaginer ma vie auprès de lui, même le visage de nos enfants. Toute ma vie tournait autour de Wesley, et même si je souffre, même si je sais qu'il ne ressent pas les mêmes sentiments à mon égard, il sera le seul homme dans mon coeur jusqu'à mon dernier souffle.

Malheureusement, il était clair qu'elle l'aimait toujours. L'amour lui avait jamais paru aussi difficile qu'à présent. Elle le détestait, tout comme elle l'aimait. Elle voulait être avec lui, tout comme le fuir. Oui, Aylin ne savait pas vraiment se statuer sur une décision, en tout cas, elle avait simplement décidé de laisser les choses se faire et de panser ses blessures. Mais d'un coup, comme si le courage présent en elle depuis toujours prit le dessus sur sa douceur, elle se leva et fit face à Leny.

- Pourtant, j'aimerais ne pas aller, le rejoindre, ne pas m'unir à lui, je lui en veux de m'avoir trahi ainsi. Sa voix n'avait pas tremblé, la colère s'était légèrement fait ressentir, mais la douceur reprit vite le dessus et elle ajouta : mais je suis sa fiancée et ma place est auprès de lui, tel est mon destin et je l'accepte.

Le cas d'Aylin semblait être perdu. Oui, malgré un caractère d'acier bien camouflé derrière l'étiquette, elle choisissait toujours d'être la jeune dame soumise, comme chaque homme voulait voir une dame de bonne famille. Lui attrapant les mains, peur de voir Lenora, qui pour tout avouer était bien plus forte qu'elle, ne pas venir au mariage, elle lui demanda :

- Te savoir dans la chapelle me donnera le courage d'agir selon les convenances, tu ne me laisseras pas tomber n'est-ce pas ?

Non, elle avait trop besoin d'elle. Malheureusement, les domestiques arrivèrent à ce moment précis avec les rafraîchissements sur un plateau. Aylin n'avait pas soif de toute façon, tout comme pas faim. Annonçant être prête pour se préparer, elle s'installa devant sa coiffeuse, tandis qu'une des Indiennes vint lui coiffer ses longs cheveux. La comtesse avait pris comme décision de laisser ses boucles tombées en cascade sur son dos, nul besoin d'artifice et de coiffure trop sophistiquée, non une coiffure simple lui allait totalement. Pendant ce temps, l'autre s'était attelée à préparer sa robe de mariée, et Aylin demanda à Leny :

- Comment la trouves-tu ?

₪ Leny & Aylin ₪
© Méphi.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Lenora Eastwood
₪ Fille de l'amiral


₪ BOUTEILLES À LA MER :
480
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Emilia Clarke
₪ ALTER EGO :
//
₪ STATUT SOCIAL :
Otage à bord du Burning Bright
₪ PHRASE FETICHE :
Ça porte malheur d’avoir une femme à bord, même une femme miniature.
MessageSujet: Re: |[Flashback]| « Together, one last time. » ₪ Aylin&Lenora   Lun 27 Juin - 13:56


Friends show their love in times of trouble, not in happiness.

U
n long silence accompagné d'une mine emprunte de stupeur, voilà la seule réponse que Lenora reçut dans un premier temps. La jeune fille ne s'en formalisa pas, cependant, elle pouvait dévoiler des trésors de patience à l'égard de son amie, tandis que le reste du monde avait le droit à son empressement et ses caprices. Rapidement, Aylin détourna les yeux et sembla se perdre dans ses pensées, signe qu'elle réfléchissait sérieusement à la question de l'héritière Eastwood. Bien. Si la jeune comtesse hésitait et ne sortait plus l'habituel discours sur l'amour inconditionnel qu'elle portait à son futur mari, c'est qu'il y avait encore de l'espoir... Et Leny n'était pas près d'abandonner son idée de sortir l'Irlandaise de cette fâcheuse union ! Ainsi, lorsque cette dernière répondit enfin, la demoiselle aux cheveux d'opale sentit la déception lui serrer le cœur. « Depuis l'enfance, je suis destinée à lui, je l'ai aimé, imaginé ma vie auprès de lui, même le visage de nos enfants. Toute ma vie tournait autour de Wesley et, même si je souffre, même si je sais qu'il ne ressent pas les mêmes sentiments à mon égard, il sera le seul homme dans mon cœur jusqu'à mon dernier souffle. »

Le discours était sans appel. La fille de l'amiral dissimula sa déception du mieux qu'elle pût. Comment pouvait-elle sauver son amie si cette dernière était toujours autant dévouée au goujat qui devait devenir son époux ? Cela dépassait l'entendement de Leny, elle qui ne possédait pas le tempérament posé et la capacité de réfléchir de manière raisonnable dont faisait preuve Aylin. La cadette se mordit la lèvre pour s'empêcher d'exploser en protestations quand, subitement, son aînée se leva. La surprise de ce geste fit légèrement sursauter Lenora qui en oublia aussitôt sa révolte. « Pourtant, j'aimerais ne pas aller le rejoindre, ne pas m'unir à lui, je lui en veux de m'avoir trahi ainsi. » déclara la jeune comtesse d'un ton ferme où l'on devinait de la colère. Les yeux de la native de Bombay se mirent à briller à ces mots, une bouffée d'espoir l'envahit de nouveau... Jusqu'à ce qu'Aylin gâche tout avec la suite de son discours : « Mais je suis sa fiancée et ma place est auprès de lui, tel est mon destin et je l'accepte. »
Cette fois-ci, Leny ne parvint pas à rester impassible. A son tour, elle bondit sur ses pieds et serra les poings. « Ah non ! Je refuse de te laisser proférer de telles inepties ! » Elle s'apprêtait à dire que le destin n'était pas une chose que l'on devait subir mais que chacun pouvait forger, une idée en laquelle elle croyait fermement en dépit de son statut de femme et des pressions sociales qui pesaient sur ses épaules, une idée qu'elle refusait d'abandonner et qui lui permettait de ne pas baisser les bras et de s'accrocher à ses rêves de liberté... Cependant, elle fut coupée court dans son élan par son interlocutrice lorsque cette dernière se saisit de ses mains et s'adressa à elle d'un ton empressé, presque anxieux. « Te savoir dans la chapelle me donnera le courage d'agir selon les convenances, tu ne me laisseras pas tomber n'est-ce pas ? »

Lenora demeura muette l'espace de quelques secondes, partagée entre la colère qui bouillonnait en elle contre l'injuste fatalité qui s'abattait sur sa meilleure amie et la honte de s'être laissée emportée par ses convictions sans prendre en compte les sentiments de la jeune comtesse. Elle s'était promis de respecter le choix d'Aylin et voilà qu'elle venait de faillir à ce serment. Elle poussa un long soupir puis émit une légère pression sur les doigts de son amie. « Bien sûr que non, tu le sais bien... Tu pourras toujours compter sur moi. » Elle s'était exprimé sur un ton doux qui se voulait rassurant et afficha un petit sourire d'excuse à l'attention de l'Irlandaise. Leny devait se rendre à l'évidence : elle ne parviendrait pas à la faire changer d'avis et elle refusait d'avoir recours à la force ou de se fâcher avec son aînée pour parvenir à ses fins. À regrets, elle relégua donc ses projets de sauvetage et d'évasion aux oubliettes et s'efforça de reprendre contenance afin de soutenir au mieux la fiancée du jour.
Ce fut à cet instant précis que les deux domestiques revinrent, amenant avec elles un plateau garni de pâtisseries et d'un grand pichet rempli de thé glacé. Lenora s'éloigna de son amie pour la laisser s'installer devant la coiffeuse tandis qu'elle acceptait la timbale de boisson fraîche que lui tendait l'une des servantes. En silence, l'héritière Eastwood sirotait le thé glacé en observant la robe immaculée qu'allait porter son amie pour la cérémonie. Si la coiffure d'Aylin était simple, le trousseau de la mariée était beaucoup plus complexe et comportait de nombreuses broderies, des dentelles, des perles et autres pierres scintillantes. Le voile que devrait arborer l'Irlandaise était moins chargé, surtout composé de dentelles, seul un liseré de perles et de pierres étincelantes qui servait de bord encerclant le tissu délicat rappelait l'extravagance de la robe. « Comment la trouves-tu ? » demanda alors la principale intéressée comme si elle lisait dans les pensées de sa jeune amie. Cette dernière s’efforça de réprimer la grimace que la tenue lui inspirait, tentant de prendre la chose du bon côté. « Elle est très... Élégante. » articula-t-elle à défaut d'utiliser les adjectifs qui lui venaient en tête. Il ne fallait pas réfléchir très longtemps pour se rendre compte que cette tenue n'avait pas été choisie par la jeune femme qui allait la porter mais par Maura Bloom, sa future belle-mère qui ne jurait que par les apparences et les fanfreluches. À nouveau, le cœur de la fille de l'amiral se serra : non seulement la comtesse s'unissait à un homme indigne d'elle, mais elle tombait entièrement sous la coupe de l'odieuse matriarche. L'adolescente ne portait pas les femmes de la famille Bloom dans son cœur, qu'il s'agisse de la mère ou de la fille, et, d'une certaine manière, elle en voulait à l'oncle de son amie de l'avoir confiée à de tels gens. Bien qu'elle n'aurait pas non plus aimé voir Aylin la quitter pour partir à l'aventure aux côtés d'Owen, au moins aurait-elle été plus heureuse et libre... En réalité, Leny était convaincue que l'Irlandaise aurait du venir habiter chez elle à la mort de ses parents. Après tout, elles étaient comme des sœurs et son propre père n'aurait rien eu à y redire, lui qui se préoccupait à peine de sa progéniture ! Ce rêve enfantin ne vit malheureusement jamais le jour et les voici à présent qui se retrouvaient dans cette situation impossible.

Vint le moment pour la future mariée d'enfiler ses vêtements de cérémonie. En l'observant, la demoiselle à la chevelure argentée se surprit à imaginer le genre de robe qu'elle voudrait porter à son mariage. Quelque chose de simple, elle en était persuadée... Mais encore fallait-il qu'elle épousât quelqu'un un jour. Il s'agissait d'un sujet qui faisait débat dans son esprit, ses envies de liberté s'opposant farouchement à l'idée d'une union sacrée et de l'existence rangée que cela impliquait. L'adolescente ne pouvait imaginer d'autres alternatives et n'osait rêver d'un homme qui accepterait de la laisser réaliser ses rêves. Non, dans la société qu'elle connaissait, une telle personne n'existait pas. La jeune fille chassa ces pensées de son esprit : elle avait bien assez de temps pour se confronter à ce dilemme plus tard ! Aidée des deux domestiques, son amie venait justement de finir d'enfiler sa tenue. Dans un accès de sarcasme, la native de Bombay souhaita bien du courage à Wesley pour faire sortir sa fiancée de cet enchevêtrement compliqué de tissus, corset et rubans ! « Aylin, tu es magnifique ! » ne put-elle cependant s'empêcher de s'exclamer en observant la jeune comtesse. Bien que trop chargée, la robe épousait parfaitement ses courbes et la simplicité de sa coiffure ainsi que de son maquillage atténuait le côté tape-à-l'œil de la tenue. L'Irlandaise était belle, Leny mettait quiconque au défi de contredire ce fait. Elle imaginait déjà certains invités, les vipères Bloom y compris, déplorer le manque d'artifices dans ses cheveux, mais l'adolescente savait que cette sobriété correspondait à son amie, qu'ils 'agissait là de sa touche personnelle et de son ultime acte de défi envers ceux qui étaient bien décidés à prendre sa vie en main.
À sa manière, Lenora n'aurait pas pu être plus fière de son aînée. Adressant un sourire sincère à cette dernière, elle désigna le voile encore étendu à côté d'elles du doigt. « Je peux ? » Puisqu'elle ne pouvait pas empêcher la cérémonie et qu'elle avait promis à Aylin d'y assister, elle voulait la soutenir jusqu'au bout et, puisqu'elle était là, participer à sa préparation.

₪ Aylin & Leny ₪
© Méphi.

_________________


They'll never take her alive if they take her home
Now she's here and she is on her knees... & she won't apologize for the cheating and the lies but she can't stand being this way. & you can see it in her eyes : she will kill them if they try to send her back to her grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Aylin Miller
₪ Second du Bloody Grace


₪ BOUTEILLES À LA MER :
116
₪ PERSONNALITE UTILISEE :
Katie Mcgrath
₪ ALTER EGO :
Nop
₪ PORT D'ANCRAGE :
Tapioca
₪ STATUT SOCIAL :
Vierge Effarouchée
₪ PHRASE FETICHE :
La liberté que nous cherchons n’est pas une contrée lointaine, elle est en nous.
MessageSujet: Re: |[Flashback]| « Together, one last time. » ₪ Aylin&Lenora   Jeu 30 Juin - 16:38


« Together, one last time. »


Installée à sa coiffeuse, une des servants commença à coiffer la longue chevelure de la comtesse. Aylin avait pris la décision de laisser ses longues boucles brunes tomber en cascade sur son dos. Un brin de naturelle qui lui ferait du bien, qui serait à son image. Il ne fallait pas se leurrer, autant que la robe, le voile et le moindre de détails pour le mariage avaient été décidés par sa future belle-mère, Maura Bloom. Avoir libre champ sur sa coiffure était une occasion de prouver que malgré son caractère très docile, elle était capable de prendre ses propres directions qui n'iraient sans doute pas dans le sens des Bloom. Heureusement qu'elle pouvait compter sur Leny, elle était d'ailleurs soulagée de savoir, que malgré le fait de ne pas être en accord avec l'union qui allait suivre, son amie serait toujours là pour la soutenir.

Tournant la tête vers Leny, elle vit que celle-ci observait la robe de mariée. L'Indienne qui ne s'occupait pas d'elle, venait de la sortir. Aylin l'avait déjà essayé à plusieurs occasions, toujours en présence de Maura qui dictait les ordres aux couturières. Pour le coup, là, la jeune Miller savourait le calme régnant de la pièce. Finalement, elle demanda à son amie, comment elle la trouvait ?

« Elle est très... Élégante. »

Aylin la connaissait assez bien pour savoir ce qu'elle pensait réellement. C'était une robe à l'image de la richesse pour Maura. Une tenue bien extravagante, tape à l'œil, en fait une robe qui ne collait pas au tempérament de la mariée. Aylin n'avait jamais omis aucun commentaire sur les choix de Maura, de toute façon, elle ne lui avait jamais demandé son avis non plus. N'étant pas aussi téméraire que Leny, Aylin s'était simplement laissé faire, puis si Maura était heureuse, ne le serait-elle pas ? Après tout, avant de découvrir la trahison de Wesley, tout ce qui comptait pour elle, c'était son futur époux et non sa toilette.

Une fois coiffée, elle se leva pour enfila sa robe. Pour le coup, les deux Indiennes furent mises au travail. Aylin avait l'habitude d'être habillée, mais là, il y avait beaucoup de tissus qui se superposaient. Prenant leur temps, elle demanda qu'elles desserrent son corset qui allait vite lui couper le souffle si elles n'arrangeaient rien. Finalement, après quelques rubans pour enjoliver la robe, Aylin fut enfin prête, le poids était assez impressionnant, mais au moins cela lui fera une chose sur laquelle se concentrer, pouvoir rester debout et ne surtout pas sombrer dans la tristesse du mariage à venir.

« Aylin, tu es magnifique ! »

Et c'était vrai, malgré que ce n'était pas son style, cette robe lui allait très bien. Se positionnant devant le miroir, elle avait l'impression de voir le reflet d'une autre femme. Jetant un petit regard à Leny, elle répondit à son sourire, si elle n'était pas là, Aylin savait qu'elle n'aurait pas souri de la journée.

« Je peux ? »

Lenora lui proposait de lui mettre son voile. Un geste qu'Aylin trouvait touchante, le voile était la touche finale et donc c'était la preuve pour elle que Leny la soutiendrait vraiment toute sa vie. Peut-être qu'il n'y avait qu'elle qui voyait les choses ainsi, mais en tout cas, elle répondit :

- Bien-sûr

Une des Indiennes montra le petit banc sur lequel Leny allait devoir monter pour positionner le voile sur la tête d'Aylin. Une fois que la jeune femme fut en hauteur, la servante lui tendit le voile, elle n'avait plus qu'à l'installer. La future mariée ne quittait pas de vu le miroir. Une fois, posée en dessus de ses cheveux, elle réalisa qu'elle allait réellement se marier. Malgré la peine de son coeur, elle deviendrait Aylin Bloom et ne porterait plus le nom de son père. D'ailleurs, est-ce que celui-ci l'aurait trouvé jolie ? Sa mère l'aurait-elle embrassé sur le front avant de partir rejoindre l'église ? Oui, elle ne pouvait s'empêcher de penser à eux. Ce fut à ce moment-là, qu'un serviteur frappa à la porte et signala que monsieur Eastood, attendait sa fille pour rejoindre les autres convives.

- Tu devrais aller rejoindre ton père, mon oncle va bientôt arriver.

Sans savoir pourquoi, Aylin se retourna pour la prendre dans ses bras. L'avoir ainsi dans ses bras, lui donnait l'impression d'être dans un refuge, oui, elle se sentait à l'abri. Luttant encore contre les larmes, contre l'envie de se laisser sombrer, elle s'éloigna de Leny et annonça en essayant de camoufler sa détresse pa un brin d'humour :

- On se revoit très vite, je serai celle en blanc qui approche vers l'autel.

Sans le savoir, il s'agissait d'un adieu. Aylin ignorait encore qu'elle ne rejoindrait jamais l'église, qu'elle ne rêverait pas Lenora avant bien longtemps... Oui, sans le savoir, les filles venaient de se dire leurs derniers mots et s'offrir leurs derniers sourires. Une amitié indestructible qui allait devoir survivre au caprice de l'océan, mais surtout au temps.

₪ Leny & Aylin ₪
© Méphi.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: |[Flashback]| « Together, one last time. » ₪ Aylin&Lenora   
Revenir en haut Aller en bas
 

|[Flashback]| « Together, one last time. » ₪ Aylin&Lenora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» problème life time map updater
» Choose your last words This is the last time Cause you and I, we were Born To Die.. //Apple A NOTER
» MAC : BBOX / Disque dur / time capsule / time machine
» Bbox et Time machine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raging Oceans :: Les Indes-